Un centre hospitalier au service des agents de la PNH

0
34

Des responsables de la Police nationale d’Haïti (PNH) ont annoncé l’ouverture officielle du Centre hospitalier de la Police nationale d’Haïti, ce lundi 4 janvier 2021. Selon les propos du directeur général de l'institution policière, Léon Charles, le centre va gérer les services de base en attendant l'addition des autres services.

Cette initiative représente, pour le directeur général de la Police, Léon Charles, un pas important dans les projets que l’institution souhaite mettre en place au profit de tous les agents de la PNH. « Le Centre hospitalier de la PNH a déjà un service interne avec les soins primaires comme le service dentaire, le service chirurgical, le bloc opératoire avec deux salles d’opération et deux salles d’accouchement. Cet hôpital est l’une des structures dont Haïti a besoin et nous travaillons pour que le bâtiment soit plus moderne », a informé le directeur médical de la PNH, Paul Audmar François.

Selon les dires du docteur Paul Audmar François, les soins sont gratuits et sont réservés à tous les policiers et toutes les policières ainsi qu’à la population en cas état d’urgence. « Nous souhaitons avoir une buanderie et une cafétéria pour le personnel ainsi que les malades. Nous avons beaucoup à faire pour maintenir le Centre, mais il fallait commencer, donc nous débutons avec le peu qu’on a ».

De son côté, le DG de la PNH, Léon Charles, a fait savoir que le Centre ne peut pas, à lui seul, répondre à tous les besoins en soins de santé des membres de la PNH. En ce sens, dit-il, l’institution policière continuera à collaborer avec ses partenaires dans le secteur médical. « Tous les membres de la PNH en quête de soins savent désormais que le Centre hospitalier existe et il est prêt à les accueillir à toute heure et en toute circonstance », déclare-t-il.

Dans son discours de circonstance, le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Rocfeller Vincent, renouvelle la volonté du Gouvernement de prendre en charge chaque agent de la Police.

Tout en félicitant le travail de la PNH, il exprime sa fierté et sa satisfaction face au dynamisme et la détermination dont les agents de l'ordre ont fait montre ces jours-ci. « Les opérations se multiplient et continueront de se multiplier pour traquer comme des « animaux sauvages » avec la rigueur que cela demande les bandits et ennemis de la nation », martèle-t-il. Dans les conditions qui sont les nôtres, un policier est un héros et puisqu’il se sacrifie pour garantir notre sécurité, il mérite les meilleurs soins, a conclu le garde des Sceaux de la République.

Il convient de rappeler qu'une étude publiée en 2009 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a révélé qu'une meilleure santé contribue de manière importante au développement et au progrès économique. Car, les populations en bonne santé vivent plus longtemps et sont plus productives. « Un hôpital créé pour être au service de la Police nationale d’Haïti représente une option en plus pour les membres de l’institution chaque fois qu’il est question de partir à la recherche de soins de santé. C’est la concrétisation d’un rêve, de pouvoir prendre soin de nos agents. Pour nous, c’est une garantie de sécurité sociale, c’est une option en plus pour économiser notre temps, c’est surtout une preuve de maturité institutionnelle », renchérit Léon Charles, un peu enthousiasme par la mise en fonction de cette structure hospitalière au profit de la PNH.

Rove Jeantuse JEAN MICHEL

LAISSEZ UN COMMENTAIRE