Transition en Haïti : le sociologue Delson Cius appelle à l'unité pour surmonter la crise

Alors que certains estiment que le Conseil présidentiel de transition peine à mettre en œuvre les termes de l'accord du 3 avril 2024, le professeur et sociologue Delson Cius affirme que ce n'est pas une question de non-application totale de l'accord, mais plutôt de l'ampleur de la crise actuelle qui empêche la mise en place complète des mécanismes de transition jusqu'à présent. Il appelle à la cohésion sociale et politique, exhortant à concentrer les efforts sur la résolution de l'insécurité et les défis liés à l'organisation des élections.

En effet, l'accord du 3 avril est un processus visant à trouver des points communs entre plusieurs acteurs de la société haïtienne en réponse à leur compréhension de la crise multidimensionnelle qui gangrène le pays. Il s'agit également d'un dépassement collectif visant à sauver la période de transition, basé sur trois axes principaux : rétablir la sécurité dans le pays, organiser des élections libres et transparentes, et réaliser des réformes au niveau de l'administration publique, a rappelé le sociologue Delson Cius qui souligne la nécessité d'éviter les conflits entre les instances de pouvoir pour sortir le pays de l'impasse actuelle.

La crise que nous vivons actuellement dans le pays est marquée par l'effondrement de l'État et l'insécurité grandissante, a-t-il déclaré. Selon lui, l'accord politique du 3 avril ne doit pas nous faire illusionner en pensant qu'il changera la donne à lui seul. Cependant, soutient-il, cet accord permettra de structurer la gouvernance politique du pays afin de prendre de grandes décisions.

« Il ne s'agit pas d'une question de non-application de l'accord, mais plutôt de la dimension de la crise actuelle qui empêche la mise en œuvre des mécanismes de transition, présentement », a précisé le sociologue Delson Cius en dressant un bilan. Il a également indiqué que le Premier ministre a été choisi, le gouvernement est en place, le Conseil pour la transition est en place, et les phases de consultation pour les directions générales font partie de l'application de l'accord du 3 avril 2024.

 

Vladimir Predvil

 

 

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

0 COMMENTAIRES