RTPacific Contact Avis
 
28.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La Modema met à nu la problématique de l’accès à l’eau portable à Bombardopolis

La Modema met à nu la problématique de l’accès à l’eau portable à Bombardopolis



La Modema-Haïti (Mobilizasyon pou yon Demen Miyò An Ayiti) a organisé, à la salle de conférence du Complexe Administratif de Bombardopolis, une conférence-débat le samedi 2 octobre sur la problématique de l’eau potable.

Cette activité réalisée en prélude de la fête de Saint François d’Assise, Patron de la ville, était l’occasion pour les membres de cette organisation d’attirer l’attention de la communauté bombardopolitaine sur l’un des problèmes majeurs confrontés par la commune : l’accès à l’eau potable.

«La problématique de l’eau potable à Bombardopolis : quelles solutions envisageables ?», tel a été le thème retenu par la structure organisatrice, Modema, pour ladite conférence. Le conférencier invité M. Frantz Durosier et le modérateur M. Chirst-Falin Oralus, ont présenté un exposé édifiant en présence des participants ayant assisté l’évènement. M. Durosier, professionnel en assainissement et normalien, a abordé les causes de l’accès très limité à l’eau potable, souligné l’absence des politiques publiques dans ce domaine et du même coup a expliqué les conséquences de la consommation de l’eau non traitée comme la diarrhée et la typhoïde.

Aussi a-t-il attiré l’attention de nombreux jeunes présents sur le fait que les autorités étatiques accordent très peu d’importance aux collectivités territoriales. « L’État central traite les communes reculées en parents pauvres. Il ne manifeste aucune volonté de contribuer au développement des collectivités territoriales », a déclaré M. Durosier. Plus loin, l’originaire de Bombardopolis a dénoncé l’absence d’actions pragmatiques des autorités étatiques visant à résoudre le problème de l’eau potable dans la commune. « Nous avons beaucoup de rivières importantes capables d’approvisionner la commune en eau. Pourtant, aucune action concrète n'a été posée afin de les capter pour résoudre le problème », a-t-il poursuivi.

De son côté, M. Oralus, philosophe de profession et poète, a rempli sa fonction de modérateur au cours de l’activité. Toutefois, il n’a pas hésité à exprimer sa solidarité avec la population surtout les plus démunis qui n’ont aucune ou très peu d’informations sur la façon de bien traiter l’eau avant la consommation.

Au cours de la seconde partie de la conférence , destinée aux échanges entre le conférencier et les participants, ces derniers ont, avec beaucoup d’intérêt et d’enthousiasme, posé des questions, commenté et proposé des solutions pour pallier le problème d’accès à l’eau potable dans la commune. Ainsi, en guise de mesures palliatives et de solutions structurelles, ils ont proposé d'exiger à la Direction nationale de l’Eau potable et de l’Assainissement (DINEPA) de capter certaines sources au niveau des trois sections communales pour alimenter la population en eau potable ; former la population sur les bonnes pratiques de gestion et de traitement de l’eau tout en établissant des comités qui seront chargés de la gestion et de la maintenance des réservoirs, etc..

Fondée en juillet 2017 par un groupe de jeunes universitaires et professionnels dévoués et engagés, la Modema-Haïti est une organisation à but non lucratif qui se donne pour mission de contribuer à l’amélioration du Capital humain chez la jeunesse haïtienne. À cet égard, la jeune organisation lance un ensemble de conférences-débats, de séminaires de formation et autres activités visant à éveiller la conscience des jeunes haïtiens sur les problèmes auxquels le pays est confronté et trouver des pistes de solutions.

Jurel Dervil




Articles connexes


Afficher plus [4331]