RTPacific Contact Avis
 
28.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Que signifie être un artisan (de la vie à deux) ?

Que signifie être un artisan (de la vie à deux) ?



Que signifie « Être un artisan » ?

L’artisan exerce une activité professionnelle tendant à produire, à transformer, à réparer ou à fournir de services avec dextérité. En une simple phrase, c’est d’abord faire valoir un savoir-faire ( un art). Un jour, j’ai eu l’occasion de rendre visite à un artisan dans son atelier de travail, en arrivant, j’ai été stupéfait de voir qu’un artisan ne travaille pas comme font ces travailleurs qui bâclent leur travail et se focalisent exclusivement sur la rentabilité. Non, un vrai, comme autrefois, un de ceux que l'on s'imagine assis dans son atelier du matin au soir, se consacrant amoureusement à son ouvrage; entre les mains d'un tel artisan, l'objet n'est-il pas façonné avec attention, sinon avec amour ? Chaque geste est mesuré, précis, utile. Pourquoi cela ? Tout simplement parce que chaque geste a un sens. Ainsi, l'ouvrage est le résultat d'une série de gestes mûrement réfléchis, chacun ayant été accompli au bon moment.

Illustrons-nous à présent que l'époux, soit indubitablement, à son couple ce que l'artisan est à son ouvrage.

Ne mesurerait-il pas ses paroles et ses gestes ? Ne prendrait-il pas soin de son conjoint tout en ajoutant un embellissement ici, en corrigeant un défaut là ? Comme un de ces artisans d'autrefois, il s'appliquerait non pas à terminer l'ouvrage, encore moins à le terminer rapidement, mais agirait avec le soin de celui qui considère son ouvrage comme unique. Cette idée-là est précieuse, nous semble-t-il. Même si chaque jour il se consacre au même ouvrage, même si chaque jour il côtoie le même conjoint ou la même conjointe et la même vie de couple, il n'y a ni lassitude ni mépris, car l'importance de la tâche justifie les efforts qu'elle réclame en d’autres mots, on est l’artisan du bonheur de son couple.

Bien, face à son propre couple, l'époux gagnerait à s'interroger à chaque instant concernant l'acte, la pensée ou la parole alors nécessaires. Donner préséance à la raison, prendre le temps de l'analyse, afin que la décision résultante soit surtout aimable... !

Ainsi, la Bible n’a-t-elle pas dit qu’il y a un temps pour toute chose sous les cieux. Un temps pour naître, et un temps pour mourir, un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté (Ecclésiaste 3.1 et 2). Nos vies sont rythmées selon des modalités différentes de vivre le temps tout au long de son cours: temps choisis, temps imposés, temps juxtaposés, temps pour soi, temps pour les autres, mutations et changements, continuité et rupture.

Dans la vie de couple en particulier, dans la vie en général, il n'est ni fondamentalement bon, ni fondamentalement mauvais de détruire ou bien de construire. Ce qui rend ces démarches tantôt bonnes, tantôt mauvaises, ce n'est pas la démarche en elle-même, mais bien le temps, à savoir le contexte dans lequel il s'inscrit. Le sage Salomon enseigne qu'il existe un temps pour chaque chose, sous-entendu un temps propice, profitable. Autrement dit, quelquefois l'époux, en bon artisan de couple, est conduit à user de rigueur, quelquefois de patience, parfois de tendresse, parfois d'éloignement, parfois d'humilité. Tout est question de dosage, et ce qui conditionne le dosage, c'est ce fameux temps.

Je parle bien là d'une prise de conscience, celle-ci doit se porter sur soi ô combien avantageux, par lequel on empêche une situation de dégénérer et de devenir ingérable. Cet effort qui est l'apanage de ceux qui prennent le temps, au sens où ils se donnent le temps, et l'utilisent à bon escient. C'est le lot de tout époux soucieux d'être l'artisan du bonheur de son couple et qui, à l'image du sage, n'est pas empressé de répondre (Ecclésiaste 3.8). Il n'est pas pressé, car terminer son ouvrage n'est pas l'essentiel. Pour lui, ce qui compte c'est de réussir son ouvrage, avec patience, avec intelligence, et avec ce qu'il faut de passion. Et tant pis, ou plutôt tant mieux si cela prend du temps !

Voici le précieux principe dont je parlais et qui, à coup sûr, aidera bien des couples à cheminer sur des voies pleines de délices… Ce qui n'est qu'une formule rhétorique, puisque l'on apprend de ses erreurs. En fait, c'est même uniquement dans l'erreur, la difficulté, le doute, l'épreuve que l'on apprend vraiment.

Finalement, être l’artisan du bonheur de son couple, comme dans la vie, n’est pas qu’un vœu : c’est une pratique quotidienne.

Chaque jour lorsque nous nous levons, nous avons la possibilité de gâcher notre journée ou d’en jouir. Nous pouvons nous apitoyer sur notre sort, nous faire mener par le bout du nez, ou chercher à tirer parti d’une expérience, même difficile. C’est ce que font toutes ces personnes qui nous inspirent par la force de leur caractère, ces résilients qui ont su dépasser les épreuves les plus pénibles. Nul n’est mieux placé que vous pour créer ou cultiver le bonheur dans votre couple. Car l’amour ne peut se contenter de son propre bonheur. Il lui faut aussi la qualité et la créativité d’une relation pour se survivre à lui.

Pensez : « Personne ne fera la pluie et le beau temps dans votre vie». Et pour cause : dans votre vie, c’est vous qui faites la météo.
Alors, que ferez-vous demain matin ?

Mes conseils

• Donnez la priorité à son couple ! c’est d’abord dire à son partenaire que l’on souhaite cultiver avec lui une qualité d’échange, un dialogue privilégié. Quand quelque chose devient une priorité, on lui accorde de l’importance et cela en fait souvent quelque chose de plus satisfaisant.

• Continuer à rester séduisant l’un pour l’autre est une manière de se valoriser mutuellement, de se signifier que l’on a toujours envie de se plaire.

• S’aimer passionnément, s’aimer d’une manière simple. Tout amour n’est pas passion et toute passion n’est pas amoureuse. L'amour est un don de soi, une soumission et un abandon à l'autre, alors que le désir est prise et emprise. L’amour est toujours réciproque : chacun aime pour être aimé


‘’Oser la création d’une vie à deux !’’


Pour toutes vos questions : E-mail : jonasalce22@gmail.com

Jonas ALCĖ, Conseiller conjugal, familial et expert en Relation de couples (organisateur des séminaires pour l’amélioration des mariages).




Articles connexes


Afficher plus [4331]