S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Université Franco-haïtienne du Cap-Haïtien : 9 années au service de la région du Nord

Université Franco-haïtienne du Cap-Haïtien : 9 années au service de la région du Nord



Installée depuis l’année 2011 dans la région du Nord notamment au Cap-Haïtien, l’Université Franco-haïtienne du Cap-Haïtien (UFCH) dans un contexte de Covid-19 a célébré le dimanche 25 octobre 2020 ses 9 années d’existence. Une occasion pour les responsables dudit centre universitaire de délivrer 84 diplômes et certificats à des récipiendaires de grades divers (licence, master).

Professeurs, cadres de l’administration, étudiants, dirigeants des autres universités de la région, ils étaient légion à participer à la célébration de la neuvième année d’existence et à l’inauguration des nouveaux locaux de l’UFCH, dans la ville de Fort-Liberté, le weekend écoulé.

Prenant la parole en la circonstance, le recteur de l’UFCH, le docteur Wander Numa, s’est réjoui pour avoir contribué, non seulement dans la construction de l’intelligentsia haïtienne, mais également à mettre sur le marché du travail plus de 600 diplômés.

« De 2011 à nos jours, l’université a pu former des cadres pour l’administration publique et privée dans des disciplines scientifiques variées, et environ 50 % des diplômés ont réussi à intégrer le marché du travail grâce à l’équipe que l’université a instituée à cet effet », s’en est-il enorgueilli.

Rappelant la mission de l’Université de donner des formations initiales et continues, d’initier des recherches d’envergure internationale et une politique scientifique innovante de contribuer à la diffusion de la culture, de l’information scientifique et de la coopération internationale, M. Numa croit qu’elle doit également participer à la réussite et à l’insertion professionnelle des étudiants.

Reconnaissant que l’offre limitée des centres de formation supérieure freine le développement du pays, Wander Numa estime que les grands maux du pays devraient être débattus à travers des universités afin de proposer des solutions adéquates, telle est la démarche dans laquelle s’inscrit l’UFCH.

L’Université Franco-haïtienne du Cap-Haïtien figure parmi les 20 premières universités du pays, d’après divers classements des organismes internationaux. Elle a pu, en 9 ans, délivrer 50 diplômes de Master en Haïti.




Articles connexes


Afficher plus [4111]