RTPacific Contact Avis
 
28.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Définition et caractéristiques de l’agrotourisme

Définition et caractéristiques de l’agrotourisme



I- Définition :

L’agrotourisme peut se définir comme une activité touristique dans l’environnement agricole d’une région, impliquant le contact du touriste avec les réalités agricoles de la zone et des échanges entre ce dernier et le producteur. Comme une branche de l’écotourisme, l’agrotourisme consiste à valoriser le patrimoine agro-pastoral et sylvicole de la région visitée et affirmer l’identité du territoire. Il consiste aussi à établir un système de relations entre ruraux et urbains. L’agrotourisme permet la satisfaction des besoins de curiosité et d’information du touriste d’une part, et d’autre part la recherche de visibilité, de marketing des activités agricoles et de revenu du producteur.(Victor,2017)

II- Finalité :

La finalité de l’agrotourisme est de:

• développer une alternative économique pour créer des richesses et des emplois permanents en milieu rural,
• trouver des débouchés complémentaires pour les producteurs
• réduire l’isolement des zones de production et l’exode rural.
• Promouvoir des poches de développement dans des régions patrimoniales.

III- Critères types de fermes agrotouristiques

Par taille

Par la forme de tenure ( familiale/individuelle,collective, associative, affermage)

Par type de culture ou de système de production (agricole, animale, forestière, agroforestière, sylvo-pastorale ou une combinaison de plusieurs)

Par utilisation de technologie (variété de semences, engrais, machinerie, irrigation, installation des ateliers intérieurs) elle peut être traditionnelle

Par type de production (autoconsommation, vente traditionnelle, valeur ajoutée, commercialisation)
Par modèle de ferme :

Traditionnelle : mais, banane, haricots, légumes (organisation spatiale, assistance technique)

Conservation/récupération/agro écologie (production agro-écologique) : utilisation des engrais organiques
Diversification et intégrale (utilisation de nouvelles cultures alternatives et de nouveaux systèmes de production)

Des technologies sont utilisées pour le développement productif. Les ressources de la ferme sont recyclées (production de composts rapides, des larves d’hermetia illucens, biogaz, pesticides naturels, récupération des eaux de pluie, énergie solaire)
Nom de la ferme (personnalisée ou autre)

Sélection à cause de la disponibilité d’eau et des sols avec une fertilité modérée
Sa forme de tenure (propriétaire, de moitié, affermage)

• Une activité touristique est agrotouristique si l’hébergement se fait en gîte, la restauration par les produits de la ferme, les services au sein de la ferme et l’animation sur fonds pédagogique et culturel ( Victor,2017)


• En fonction de la taille, de la nature et de la transcendance du propriétaire de l’entreprise, l’agrotourisme implique différentes catégories de fermes (primaire, secondaire et tertiaire) et une identification personnalisée.

-Une ferme primaire doit avoir plus de 10 has
-Une ferme secondaire est comprise entre 5 et 10 has
-Une ferme tertiaire est moins de 5 has

• Une entreprise doit être connectée à l’autre pour permettre aux visiteurs de jouir des diversités culturelles, historiques, techniques et naturelles.

IV- Pertinence de l’agrotourisme haïtien

L’agrotourisme s’impose comme une option du tourisme haïtien. Il s’agit de:

• sillonner les monts et vallées du pays qui offrent des vues agro écologiques favorables au développement de l’agriculture, de l’élevage et de la pisciculture, de la sylviculture.

• découvrir et apprécier le mode de vie de la paysannerie haïtienne gardienne des valeurs ancestrales traversant trois civilisations : amérindienne, européenne et africaine.

• visiter et comprendre le rôle des infrastructures de production

• Identifier et comprendre le fonctionnement des systèmes de cultures des régions

• Identifier les produits spécifiques aux différentes régions

• savourer une richesse gastronomique ancrée dans la tradition et le patrimoine culinaire régional ( Septembre,2015)

La mise en œuvre des activités du projet sera basée sur une méthodologie intégrant l’approche Participation/Responsabilisation à l’approche Formation/Action.

Les producteurs agricoles, artistiques, artisanaux, agro-industriels et les pêcheurs de la région patrimoniale qui seront associés aux différentes activités du projet recevront un appui intégré associant : l’appui conseil (information, sensibilisation), formation (technique et entrepreneuriale), production et expérimentation (appui en matériels et équipements), promotion et diffusion (exposition et vente des produits, reproduction sur scène : foires, spectacles).

Participation/Responsabilisation : Cette approche vise l’intégration de tous les acteurs locaux (populations locales, organismes de la société civile, autorités locales, …) dans l’exécution, le suivi et l’évaluation des activités du projet ; la responsabilisation des communautés locales et l’engagement des autorités locales pour la prise en charge de leur processus de développement ; l'articulation et la prise en compte des priorités définies par les ministères sectoriels concernés (Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural, Ministère du Commerce et de l’Industrie, Ministère de la Culture et de la Communication, Ministère du Tourisme et des Industries Créatives). Toutes les décisions seront prises avec l’accord des bénéficiaires et ils seront engagés à les respecter.

Bien que pour aboutir à l’approche participation, il faut passer par la Formation/Action:
 Information : La libre circulation de l’information facilitera la participation de tous les acteurs

 Sensibilisation : Tous les acteurs seront sensibilisés à être impliqués directement ou indirectement dans la mise en œuvre de cette action visant à appuyer la production locale dans la région patrimoniale. Une grande campagne de sensibilisation sera réalisée en impliquant les personnes ressources locales pour toucher les communautés locales de l’Arrondissement. Des émissions radio télédiffusées seront aussi réalisées et des matériels de promotion (brochures, construction de site web, posters, banderoles, panneaux de visibilité et de signalisation) seront aussi des moyens pour toucher un plus grand nombre de visiteurs à l’échelle locale, nationale et internationale.

 Motivation directe : Les infrastructures d’accueil et des activités agrotouristiques adaptées à la demande seront développées au niveau de la région. Les producteurs agricoles, pêcheurs, agro-industriels, artistes, artisans, seront motivés pour la production de produits et services de haute qualité adaptés aux marchés. ils auront accès à un appui intégré incluant l’appui conseil, formation (les formations techniques et en gestion financière, permettront d’améliorer la performance, la viabilité et la compétitivité des micros petites et moyennes entreprises), appui en matériels et équipements et appui à l’expérimentation des services, appui à la promotion et à la diffusion des produits.

 Motivation indirecte : La mise en réseau, la promotion par la construction d’une page web, la multiplication et la diffusion des posters, affiches et banderoles, la réalisation des émissions radio télé diffusées, la réalisation d’échanges culturels, de visites guidées et l’organisation des salons seront autant des moyens qui seront utilisés pour faciliter la commercialisation massive des produits.

 Communication : un échange continu sera établi entre tous les acteurs en vue d’assurer une permanence des activités agrotouristiques au niveau de la région. Les spots publicitaires, les émissions radio-télédiffusées et les salons pour faire connaitre et vendre les produits. La FONDTAH et le CEHPAPE facilitent la mise en place d’un comité de pilotage pour faciliter le suivi et l’évaluation des activités.

 Structuration et Mise en réseau des acteurs: La mise en réseau des groupes pour la mise en commun des compétences et des ressources locales est le sauvetage collectif qui garantit la viabilité entreprises de la zone. La durabilité du projet demeure par ailleurs conditionnée par le cadre institutionnel local.

 Étant donné qu’il existe six (6) secteurs clés du développement agro touristique, il convient de préparer la communauté pour pouvoir profiter complètement des activités de tourisme en fournissant la formation appropriée et l'assistance technique nécessaire pour développer des produits d’agrotourisme et des services destinés à satisfaire les besoins des visiteurs potentiels dans un souci de développement durable.

 Les communautés, une fois leurs capacités renforcées au niveau secteur, seront à même de se regrouper au niveau de chaque secteur respectif pour garantir un niveau de standardisation dans les produits et services et une répartition juste et équitable des recettes tirées des activités agrotouristiques.

 La structure idéale de gestion des activités agrotouristiques serait le montage d’une structure centrale légitime et représentative de tous les secteurs, renforcée par les autorités locales (Mairies, CASEC, ASEC, La Police, La Justice) qui jouent le rôle de force coercitive et les Ministères Sectoriels (Ministères du Tourisme, de l’Environnement, de la Culture et de l’Agriculture) qui jouent le rôle de régulation. Cette structure appuyée par les autorités locales et les Ministères sectoriels joue le rôle d’interface institutionnel avec tous les partenaires/promoteurs intéressés au développement des activités agrotouristiques.

D’autre part, le Comité de Pilotage du projet qui sera mis en place avec tous les acteurs locaux permettra de mettre en place une table de concertation qui réunira tous les acteurs locaux pour rechercher des solutions aux autres problèmes identifiés de la zone. Cette structure orientera les institutions intervenant dans la zone vers des idées de projets innovateurs à présenter aux bailleurs de fonds en vue de favoriser le développement économique intégré de la zone d’intervention et de ses environs.

Grâce à cette approche on arrivera à développer un capital social et économique très fort dans chaque région patrimoniale.

Cette méthodologie est choisie en vue d’assurer la réussite du projet, sa durabilité et des effets multiplicateurs. La stratégie d’intervention repose sur une approche qui intègre tous les acteurs concernés dans la mise en œuvre du projet. Elle permet de favoriser l’information et la sensibilisation de tous les acteurs locaux en vue de permettre l’amélioration des capacités de négociation des communautés pour l’auto-développement.

Pour faciliter le suivi et l’évaluation des activités, les partenaires favoriseront la mise en place d’un comité de pilotage qui aura pour tâche principale dans le cadre du projet de réaliser une évaluation mensuelle de toutes les activités réalisées. Le projet sera réalisé suivant l’approche GAR (Gestion Axée sur les Résultats) ce qui permettra aux partenaires de faire une auto évaluation hebdomadaire de toutes les activités réalisées.

Le Centre Haïtien pour la Promotion de l’Agriculture et la Protection de l’Environnement (CEHPAPE) s’occupe du perfectionnement de l’agriculture, c’est-à-dire de la formation, la production et de tout ce qui est gestion marketing commercialisation alors que La Fondation pour le Développement du Tourisme alternatif en Haïti (FONDTAH) sera responsable des activités de développement agrotouristique, promotion et de diffusion des produits. La FONDTAH sera responsable aussi de la recherche de sponsors, c’est-à-dire la mobilisation des ressources nécessaires à la durabilité de l’action. Les producteurs agricoles, artistiques, artisanaux, agro-industriels et les pêcheurs de la région seront les principaux responsables de la préparation de l’offre agrotouristique des salons de la production. Les communautés locales seront sensibilisées à travers le recrutement d’un réseau de jeunes comme personnes ressources locales pour assurer la mobilisation des micros petites et moyennes entreprises de la zone dans les secteurs participeront au développement des activités agrotouristiques. La structure de gestion globale sera mise en place pour faciliter l’auto développement des communautés locales. Tous les partenaires seront impliqués à travers le comité de pilotage. Les décisions seront prises avec l’accord des bénéficiaires et ils seront engagés à les respecter
Pour la coordination et la mise en œuvre des activités du projet, la FONDTAH et CEHPAPE procéderont au recrutement d’une équipe technique et d’une équipe administrative. L’équipe du projet ainsi constituée, procédera au recrutement des Consultants, des Opérateurs Prestataires de Services qui appuieront l’équipe technique dans la mise en œuvre des activités.

Jean Camille BISSERETH,
Coordonnateur Général de la FONDTAH (Fondation pour le Développement du Tourisme alternatif en Haïti),
jeancamillebissereth@gmail.com, fondtah@yahoo.fr, http://fondtah.org.ht/




Articles connexes


Afficher plus [3179]