RTPacific Contact Avis
 
28.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Séisme : la BRH propose des outils financiers au bénéfice du Grand Sud

Séisme : la BRH propose des outils financiers au bénéfice du Grand Sud



En accord avec le ministère de l’Économie et des Finances (MEF), la Banque de la République D’Haïti (BRH) affirme ce lundi 30 août 2021, qu’elle est en train de mettre en place un programme de recapitalisation pour le secteur de microfinance, les petites et moyennes entreprises sans oublier un fonds de reconstruction suivant les normes parasismiques et anti cycloniques destinés aux citoyens des zones affectées par le séisme. Par ailleurs, la BRH dit travailler également sur une circulaire exigeant de toutes les institutions financières de prendre les dispositions afin d’occuper des bâtiments qui répondent aux normes parasismiques et anti cycloniques.

En harmonisation avec le ministère de l’Économie et des Finances (MEF), la Banque de la République D’Haïti (BRH) dit vouloir apporter sa réponse suite au séisme dévastateur du 14 août 2021. Dans une conférence de presse tenue ce lundi 30 aout 2021, la BRH, par le biais de son gouverneur, Jean Baden Dubois, indique qu’elle va apporter son soutien non seulement aux institutions de micro-finance mais aussi aux petites et moyennes entreprises. Selon le gouverneur, la BRH entend mettre à la disposition des citoyens affectés par le séisme dans les départements du Sud, des Nippes et de la Grand-Anse un fonds de reconstruction. La taille du fonds, d’après le gouverneur, sera déterminée après l’évaluation évaluations des pertes enregistrées.
Recapitalisation des institutions de microfinance

Selon M. Dubois, la BRH est en train de mettre en place un programme de recapitalisation pour le secteur de la microfinance (les coopératives et non coopératives) des zones frappées par le séisme. À en croire le gouverneur, ce fonds va permettre aux institutions de microfinance de « reconstruire les immeubles qui sont affectés ». M. Dubois croit que cette recapitalisation va permettre à ces institutions de continuer à fournir les services tout en rétablissant l’infrastructure technologique. Selon le gouverneur, ce fonds va servir dans les dépenses d’aménagement et de construction de locaux et soulager les institutions de microfinance par rapport aux charges de provision et les manques de liquidités.

Recapitalisation des micros, petites et moyennes entreprises

Le gouverneur estime que ce fonds va permettre aux micros et PME d’avoir suffisamment de liquidités, de ressources pour remonter la pente et se développe sur le moyen et le long terme. Selon M. Dubois, ce fonds sera ouvert aux banques, aux caisses populaires, aux sociétés de crédit, aux sociétés de financement et développement et les sociétés de crédit-bail pour les zones affectées par le séisme.
Fonds de reconstruction

D’après M. Dubois, ce fonds est un programme spécial de reconstruction au profit des trois départements sévèrement touchés. Ce programme, dit-il, va permettre de financer les citoyens qui sont victimes à un meilleur coût afin de réparer leur maison, les espaces commerciaux, les écoles suivant les normes parasismiques et anti cycloniques.

Construction parasismique et antisismique des institutions financières

Le gouverneur de la Banque centrale a aussi signalé dans le cadre de sa réponse qu’elle entend sortir une circulaire pour exiger aux institutions financières (coopérative et entreprise de microfinance incluses) de prendre toutes les dispositions afin que leurs immeubles puissent répondre aux normes parasismiques et anticycloniques. Selon le numéro de la BRH, un travail va être fait avec le ministère des Travaux publics, Transport et Communication (MTPTC) afin d’évaluer les bâtiments. D’après M. Dubois le délai pour que ces institutions, dans tout le pays, puissent répondre aux règles peut aller jusqu’à 3 ans, car ces types de constructions prennent du temps.

« Nous devrions faire cela depuis après le séisme de 2010. Nous devrions exiger que toutes les écoles, toutes les églises, tous les bâtiments publics ainsi que les bâtiments qui reçoivent plus d’une cinquantaine de gens répondent aux normes », a fait savoir M. Dubois tout en regrettant que ce ne fût pas le cas. Selon lui, il n’est pas trop tard, car le risque concerne tous les citoyens.
Par ailleurs, le pays a reçu du mécanisme caribéen de financement des risques de catastrophe un montant de 39.9 millions de dollars américains comme indemnité suite au séisme dévastateur du 14 aout 2021 et 224 millions de dollars américains du Fonds monétaire international (FMI) pour permettre aux États de faire face aux impacts de la crise sanitaire (Covid-19). Selon le ministre de l’Économie et des Finances, Patrick Boisvert, les équipes du MEF et de la BRH sont en train de discuter sur les modalités de rétrocession de cette enveloppe.

Wisly Bernard Jean-Baptiste




Articles connexes


Afficher plus [3179]