RTPacific Contact Avis
 
26.3° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La Banque mondiale nomme Lilia Burunciuc pour diriger ses opérations dans la région des Caraïbes

La Banque mondiale nomme Lilia Burunciuc pour diriger ses opérations dans la région des Caraïbes



La Banque mondiale (BM) a une nouvelle représentante dans la région des Caraïbes. Ce jeudi 1er juillet 2021, l’institution a annoncé la nomination de Lilia Burunciuc en tant que directrice de ses opérations. De nationalité moldave, Mme Burunciuc est titulaire d’un master en Administration publique de l’université George Washington et d’une maîtrise d’Économie, Gestion et Planification de l’Université technique de Moldova. Comme nouvelle directrice de la région des Caraïbes, elle apportera son appui à Laurent Msellati, l'actuel « Country Manager » pour Haïti, en plus des autres pays de la région des Caraïbes où la Banque mondiale supporte des opérations.

À partir de ce jeudi 1er juillet 2021, la nouvelle directrice des opérations de la Banque mondiale pour les pays des Caraïbes est Lilia Burunciuc. C’est qu’a annoncé l’institution dans un communiqué rendu public, qui précise que la nouvelle directrice sera en poste à Kingston, en Jamaïque. Dans l’exercice de ses nouvelles fonctions, Mme Burunciuc apportera sa vaste expérience en matière de développement.

La nouvelle directrice des opérations de la Banque mondiale pour les Caraïbes aura pour mission de superviser la mise en œuvre du programme de la Banque mondiale, qui comprend un portefeuille de 75 projets en cours, totalisant un montant de 2,7 milliards de dollars sur 13 pays, grâce à un financement de l’Association internationale de développement (IDA), la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), ainsi que divers fonds fiduciaires, a indiqué le communiqué.

Dans ses allocutions, Lilia Burunciuc s’est réjouie de travailler avec les pays de la région. « Je me réjouis de cette opportunité de poursuivre et approfondir le partenariat de la Banque mondiale avec les Caraïbes, afin d’accroître leur résilience et de les aider à aborder les défis de développement les plus pressants auxquels ils sont confrontés », a déclaré Mme Burunciuc.

Cependant, sur le plan économique, la nouvelle directrice promet de travailler en étroite collaboration avec les partenaires locaux de la Banque mondiale, notamment des gouvernements, des acteurs du secteur privé ou de la société civile, afin d’appuyer une reprise verte, résiliente et inclusive dans la région, qui est marquée par une crise sanitaire et humanitaire précaire.

Toutefois, pour développer la résilience régionale, le programme de la Banque mondiale, toujours selon le communiqué, s’appuie sur des axes transversaux, notamment l’adaptation au changement climatique et son atténuation, le développement du capital humain, la viabilité des politiques budgétaires, la transformation numérique, la protection financière, la gestion des risques naturels, l’agriculture et l’économie bleue. La Banque mondiale fournit également une grande variété de services analytiques et de conseils dans la région.

Titulaire d’un master en Administration publique de l’université George Washington et d’une maîtrise d’Économie, Gestion et Planification de l’Université technique de Moldova, Lilia Burunciuc a rejoint la Banque mondiale en 1996. Elle a occupé des postes de direction dans plusieurs pays et régions du monde, notamment en Europe et Asie centrale ainsi qu’en Afrique subsaharienne. Avant d’être nommée à son poste actuel, Mme Burunciuc occupait le rôle de directrice des opérations de la Banque mondiale pour les pays d’Asie centrale.

Mme Burunciuc a acquis une vaste expérience de la conduite de dialogue politique avec les gouvernements sur différents aspects du développement. Avant de rejoindre la Banque mondiale, elle était vice-gouverneur de la Banque nationale de Moldova (la Banque centrale moldave).

Peterson Jean Gilles




Articles connexes


Afficher plus [3172]