RTPacific Contact Avis
 
32° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le directeur de l’ANARSE dévoile le plan du programme d’électrification du département du Nord

Le directeur de l’ANARSE dévoile le plan du programme d’électrification du département du Nord



Depuis des années, plusieurs communes du département du Nord n’ont pas accès à l’électricité. Une situation qui préoccupe plus d’un. En vue de répondre aux besoins des habitants évoluant dans le département du Nord, le directeur de l’Autorité nationale de régularisation du secteur de l’énergie (ANARSE), Evenson Calixte, a présenté un plan concernant le programme d’électrification dudit département

Le samedi 14 décembre 2019, le titulaire de l’ANARSE, Evenson Calixte, a effectué une visite dans le département du Nord. Cette visite s’inscrit dans l’objectif de dévoiler le plan du programme d’électrification de la région du Nord. De ce fait, il a présenté les grands axes prioritaires de ce projet visant à électrifier les dix-neuf communes cette région.

Selon lui, toutes les communes du département Nord seront alimentées par un réseau d’une puissance de 40 mégawatts de gaz naturel avec 16 mégawatts solaires. En outre, M. Calixte a fait savoir que l’État central est en train de construire de microréseaux dans les communes de Borgne, Bahon, Plaisance, Pilate, Dondon. « Les sections communales reculées dans le département du Nord auront un système solaire individuel (kay pam klere) », a promis le DG de l’ANARSE. De plus, le numéro un de l’ANARSE a mentionné que ce programme va permettre la rénovation des réseaux régionaux, la création de mini-réseaux et l’établissement d’un système solaire individuel "kay pam klere".

Par ailleurs, le patron de l’Autorité nationale de régularisation du secteur de l’énergie a souligné que St-Raphaël, Pignon, Ranquitte sont alimentées par la centrale électrique de Péligre. Si l’on en croit ses propos, la commune de Qaurtier-Morin sera faite partie de cette liste l’année prochaine. Pour la réalisation de ce programme, des appels sont lancés. Selon le DG de l’ANARSE, la présélection sera effectuée le 29 janvier 2020.

Il importe de rappeler que le président de la République, Jovenel Moïse, lors de sa visite aux centrales de Varreux a réitéré son engagement d’électrifier le pays 24 /24. Cependant, il reconnait que le pays ne peut-être électrifié 24/24 avec le mazout et le diesel. D’après lui, ces produits sont néfastes pour l’environnement.

Pour sa part, le directeur de l’Électricité d’Haïti (EDH), Hervé Pierre Louis, invite la population haïtienne à payer l’énergie consommée. Pour permettre à l’EDH de continuer à produire l’électricité, les clients doivent payer leurs dettes envers ladite compagnie, persiste-t-il. Il a profité de cette occasion pour annoncer que l’État va diminuer progressivement la subvention accordée à l’EDH.

Il importe de rappeler que récemment en conférence, le ministre de l’Économie et des Finances a. i, Jouthe Joseph, avait fait savoir que l’État central va cesser la subvention accordée à l’EDH. À cet effet, selon le ministre, ladite institution devrait se débrouiller toute seule pour trouver de fonds pour fonctionner. « Si l’EDH n’arrive pas à trouver des moyens pour fonctionner, elle devrait céder sa place », a-t-il prévenu.

Selon les données fournies par l’État haïtien, la subvention accordée à l’EDH est estimée 250 millions de dollars américains par an.

Cluford Dubois




Articles connexes


Afficher plus [3111]