RTPacific Contact Avis
 
33.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Éditions Marginales, une édition alternative

Éditions Marginales, une édition alternative



Éditions Marginales a été officiellement lancée le 26 juillet dernier à Miami et est reconnue par l’État de la Floride. Fondée par le journaliste, écrivain et poète Jonel Juste, cette édition se donne pour but d’offrir une alternative aux auteurs en quête de publication. Interview avec le fondateur de la nouvelle maison d’édition.

Le National : Pouvez-vous présenter les Éditions Marginales aux lecteurs de Le National en particulier et au public en général ?

Jonel Juste : Qui et quels sommes-nous ? Admirable question. Nous sommes Les Éditions Marginales, une édition qui se donne pour but d’accompagner ceux et celles qui sont relégués à la marge de l’édition. Nous voulons aider à faire entendre des voix qui ne se seraient jamais entendues s’il dépendait des maisons d’édition traditionnelles. Nous offrons une alternative.

Nous voulons publier des livres que les autres éditeurs refusent, non pas parce que ces ouvrages sont forcément mauvais, mais parce qu'ils sont marginalisés, mis de côté pour des raisons autres que la qualité. C'est un fait que beaucoup de bons auteurs et de bons ouvrages ne seront jamais publiés pour des raisons inconnues. Le monde de l’édition peut parfois être compliqué, et notre objectif est d’aider les auteurs émergents et ceux désireux de publier un livre de naviguer à travers les méandres de cette entreprise.
L.N : Qu’est-ce qui a poussé les responsables à créer cette maison d'édition ?

J.J : En entendant parler des Éditions Marginales, certains pourraient se dire, « Ah encore une maison d’édition ! ». Pour notre part, nous estimons qu’il n’y en a pas assez, notamment à Miami où nous vivons (dans la communauté haïtienne en tout cas). Donc, cette édition répond à plusieurs besoins, particulièrement celui d’accompagner des auteurs émergents (ou toute personne désireuse de publier), et celui d’entendre de nouvelles voix. C’est vrai que beaucoup de livres existent déjà, mais chaque livre est une histoire, une aventure. Par conséquent, il existe beaucoup d’histoires qui ne sont pas encore racontées, qui doivent être racontées. Il existe beaucoup de voix qui doivent être entendues.

L.N : Quelle est votre ligne éditoriale ?

J.J : Nous sommes ouverts et nous voulons que soient entendues ces nouvelles voix qui se perdent faute de publication. Nos portes sont ouvertes aux écrivains de carrière, aux jeunes pousses, tout comme au commun des mortels qui souhaite juste raconter son histoire.

L.N : Qui est dans le comité de lecture ?

J.J : Des universitaires, des normaliens, des critiques littéraires vivant en Haïti et en diaspora.

L.N : Quels genres littéraires comptez-vous publier ?

J.J : Des recueils de poésie, des romans, des nouvelles, des essais, des biographies, etc.

L.N : Quelles sont les qualités requises pour éditer chez vous ?

J.J : Nous sommes ouverts, mais il faut quand même un minimum de qualité, car toute édition a un standard à respecter. L'Édition peut améliorer des livres qui peuvent l’être, mais dans le cas contraire nous proposerons à l’auteur de remettre son ouvrage 20 fois sur le métier et de nous recontacter lorsqu’il sera prêt. Nous voulons publier de bons ouvrages et de bons auteurs, mais nous encourageons les autres à s’améliorer.

L.N : Comment voyez-vous le marché de l'édition ?

J.J : C’est un marché bouleversé par les nouvelles technologies, mais qui, à mon sens, y survivra. C’est vrai qu’aujourd’hui, certains peuvent se passer d’une maison d’édition et publier leur livre tout seul. Cependant, ce n’est pas le cas pour tout le monde. L’avantage d’une maison d’édition est qu’elle peut vous aider à parfaire votre œuvre, à la rendre fluide, potable. Vous seriez surpris de voir les premiers jets d’écrivains très connus. Si vous pouviez lire leurs écrits avant d’être édités, vous perdriez peut-être toute estime pour ces géants des lettres. C’est leur œuvre éditée que vous tenez entre vos mains et qui vous semble si parfaite. C’est là le rôle de l’édition.

Le National : Un dernier mot

Jonel Juste : À ceux qui caressent des rêves d’auteur, qu’attendez-vous pour sortir ce manuscrit de vos tiroirs ? Qu’attendez-vous pour partager ce recueil de poèmes, de nouvelles, ce roman, ce récit, cet essai, cette biographie qui vous tient tant à cœur ? Visitez notre site web : leseditionsmarginales.net

Propos recueillis par :
Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5725]