RTPacific Contact Avis
 
28.83° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le concert de Kébert Bastien un moment de tendresse et de contestation

Le concert de Kébert Bastien un moment de tendresse et de contestation



Le chanteur au répertoire contestataire et engagé, Kébert Bastien, a présenté un concert à la salle Michel Soukar le mercredi 7 avril 2021 en marge de la célébration des 10 ans de C3 Éditions. Le public, nombreux dans la salle, a chanté et repris certaines compositions du chanteur qui remuent les consciences.

« C'est un honneur pour moi de présenter Kébert Bastien à la salle Michel Soukar », a déclaré d'entrée Marc Exavier. Exavier, auteur de « Pays de paille », a résumé l'essentiel de la vie de l'artiste. Kébert Bastien est un homme de conviction. Il a lancé sa carrière musicale avec la chanson « Merde » qui séduit les mélomanes avertis. Kébert Bastien, c'est la révolte, la compassion et la tendresse. C'est un artiste sincère et sensible qui se révolte contre la souffrance humaine. Il a toujours élevé le ton de sa voix contre l'oppression, la misère et l'impunité. Plusieurs de ses chansons sont poignantes et tristes. D'une empathie contagieuse, il a partagé la souffrance des opprimés. Et chaque jour, il continue à le faire avec générosité et dévouement. Cet artiste, qui chante le plus souvent en solo, a beaucoup d'admirateurs. C'est un musicien et un mélodiste extraordinaire. Les chansons « Lavi» et « Alo Bondye » le témoignent. Ce sont des chansons qui touchent l'âme humaine avec une sensibilité profonde. Admirateur de Kéber Bastien, Marc Exavier a rêvé de voir un jour un orchestre philharmonique interpréter les chansons du chanteur. Il était accompagné de Cisco Lafrance, ce virtuose de la percussion, et de Valdo qui manie avec dextérité les cordes de sa guitare basse.

Avec son grand talent, sa verve poétique et engagée et cet engagement, il arrive à convaincre les mélomanes. Avec son énergie sur scène, il fait voyager ses fans dans un monde meilleur, dans un autre monde. Kébert Bastien dénonce les maux et les tares de notre société. Il fait passer ses idées politiques dans ses chansons « Aux Américains », « Palais national », « Konze », « Charlemagne Péralte ».

Dans la chanson : « Une lettre au département d'État américain», il livre ses ressentis aux autorités américaines dans un texte aux allures revendicatives.

« Mieux vaut un coup de feu à ma tête

Un Hiroshima sur ma tête

Je préfère Bagdad en pleine guerre.

Si je pouvais choisir ma peine. Je dirais aux bombes nucléaires, je ne veux pas mourir à petit feu.

À quelques minutes de chez vous.

J'ai de la merde dans mon assiette.

Au pied du département d’État, je suis amarré par le Code noir »

Le concert a pris fin un peu tard dans l'après-midi. Les spectateurs ont applaudi et aimé ce récital . Ils ont vécu un moment de bonheur en prélude aux différentes activités qui rentreront dans le cadre de la décennie de la création de C3 Éditions.

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5475]