RTPacific Contact Avis
 
26.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Loque urbaine lance officiellement « Davertige », sa revue de poésie

Loque urbaine lance officiellement « Davertige », sa revue de poésie



Davertige, la revue de poésie éditée par Loque urbaine est déjà disponible sur les rayons des librairies et bibliothèques. Plusieurs poètes de la littérature haïtienne contemporaine et d’autres grosses pointures de la littérature française ont contribué au premier numéro de ce magazine. Davertige met en relief la poésie qui est la conscience d'un monde passé, et d'un monde à venir pour citer Georges Gordon Byron.

Davertige est une revue de poésie. Sa publication est bisannuelle et elle regroupe des contributions inédites de l'ensemble des poètes prenant part, sous une forme ou une autre au festival. Transe poétique sur deux éditions. Une manière, selon les responsables, de garder les empreintes et de prolonger les rencontres.

Les contributeurs de ce premier numéro répondent au nom de: Pina Wood, Mackenzy Orcel, Annie Lulu, Bonel Auguste, Jean Pierre Siméon, Coutecheve Lavoie Aupont, Hugo Fontaine, Milady Renoir, Lisette Lombe, Davertige, James Noël, Eliphen Jean, Adelyne Bonhomme, Ricardo Boucher. La revue supportée par la Fondation Connaissance et Liberté « Fokal » entend assurer un rayonnement au travail de ces poètes au-delà du festival et faire découvrir à un public plus large des voix pertinentes de la nouvelle génération de la société littéraire. Elle s'inscrit dans le prolongement des objectifs du festival Transe poétique, qui tend à contribuer à la vie de la poésie contemporaine en Haïti et ailleurs. Elle vise aussi dans une certaine mesure à aider au renouvellement de l'espace éditorial de poésie en Haïti, et plus largement du milieu littéraire haïtien. Outre ces perspectives constituant ses premières raisons d'être, la revue Davertige est un clin d'œil au poète éponyme, figure emblématique de la poésie haïtienne. Une équipe de cinq membres dirigent la revue Jean Gesner Dorval (administration), Marie Monfils (communication), Camille Nicolie et Chloé Vargos (graphisme), Jean D'Amérique (direction éditoriale).

En voici quelques extraits de la revue Davertige « Ta langue/ animal recensé dans aucune encyclopédie/ la poésie n'existe plus/ je prendrai sans procéder à une première lecture/ chaque masturbation secrète un début de texte/ » ( Hugo Fontaine)

« Je m'assois sur la mer verticale/ automne en main/ je cueille tes sieurs en lianes/ pluies mûres sur les trottoirs. Mêlée d'un silence cousu de première nuit/ de premier geste/ de première pierre/ » (Adelyne Bonhomme)

Rappelons que Davertige né Villard Denis a vu le jour à Port-au-Prince le 2 décembre 1940. Il est mort à Montréal le 25 juillet 2004. Il écrit des premiers textes à 17 ans. Poète, intellectuel politisé et peintre, il a vécu en France, aux États-Unis et au Canada. Il a publié un recueil de poèmes « Idem » en 1962 qui l’a fait connaître dans le monde de la littérature.

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5635]