RTPacific Contact Avis
 
30.71° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La 15e édition du Festival international de jazz de Port- au- Prince est à nos portes

La 15e édition du Festival international de jazz de Port- au- Prince est à nos portes



Le Festival international de jazz de Port-au-Prince occupe, depuis déjà quinze ans, une place prépondérante dans le paysage culturel et artistique haïtien. Les maitres d’œuvre de la fondation Hatti jazz et les autres institutions partenaires de l’événement se sont retrouvés au Karibe convention center le jeudi 7 janvier 2021 pour lancer la quinzième édition du Pap jazz qui va se dérouler en Haïti du 16 au 23 janvier 2021. Plus de 40 concerts, proposés par des musiciens et groupes de 15 pays différents, et des masters class seront offerts aux spectateurs haïtiens habitués aux belles découvertes musicales.

Pour sa quinzième édition le Pap jazz offre une programmation riche et éclectique aux mélomanes haïtiens de tous bords pour le début de cette nouvelle année. Pendant plus d’une semaine, le jazz sera un peu partout sur les scènes musicales haïtiennes avec l’Allemagne comme pays invité d’honneur, mais aussi avec la participation de quinze pays comme la Belgique, le Cameroun, le Canada, Cuba, l’Espagne, les États-Unis, la France, la Guadeloupe, Haïti, la Réunion, la Russie, la Suisse et Trinidad et Tobago. Lors du lancement de la quinzième édition, déroulé en présence notamment de certains ambassadeurs et des représentants d’ambassades accrédités en Haïti et des officiels du gouvernement haïtien, tous les intervenants ont reconnu que le Pap jazz est une rencontre de traditions et de cosmopolitisme. Au fil des années, le public est de plus en plus nombreux dans les concerts et cette année, malgré la crise sanitaire liée à la Covid-19, les organisateurs et les musiciens haïtiens et des pays invités ne veulent pas lâcher prise. « Le Pap jazz est un festival incontournable en Haïti tenant compte de la qualité de l’événement », a souligné la ministre du Tourisme et des Industries créatives, Myriam Jean. « Le Pap jazz est une opportunité, a-t-elle poursuivi, capable de développer le tourisme en Haïti. La ministre a par ailleurs invité les festivaliers à respecter les gestes barrières dans le but de freiner la propagation de la pandémie du coronavirus.

Ce n’est pas le ministre de la Culture et de la Communication Pradel Henriquez qui dira le contraire. « Le ministère de la Culture dans toute son entièreté à toujours supporté le Pap jazz. C’est un festival très fréquenté qui ouvre de nouvelles fenêtres pour Haïti sur le plan artistique. Cette année, outre le ministère de la Culture et le ministère du Tourisme, il y a aussi le ministère de la Santé publique et de la Population et la Police nationale d’Haïti qui chacun dans leur domaine respectif va agir pour que cette quinzième édition soit une réussite comme les autres éditions antérieures », a déclaré M. Henriquez. Rothschild François Junior qui a pris la parole au nom du gouverneur général de la Banque de la République d’Haïti, Jean Baden Dubois, a salué l’engagement des organisateurs et des musiciens dans la démarche de promouvoir la musique du jazz et invite du coup les festivaliers à se divertir sainement. Le représentant de l’ambassadeur de Suisse a aussi loué cette initiative qui projette une autre image d’Haïti à l’extérieur.

Sur la scène Rhum Barbancourt de l’université Quisqueya à Turgeau et la scène Heineken de Karibe hôtel aussi bien que sur la scène Découverte de l’Institut français en Haïti et les « after » à la Réserve ou au Quartier Latin, plusieurs musiciens et groupes musicaux haïtiens et étrangers sont prêts pour faire la fête. Buyu Ambroise, Therly Job Pierre, John Bern Thomas Robenson Désius, les groupes Pawòl tanbou, Boukman eksperyans, Zanmitay , SMS Kreyòl, Zèklè, etc. vont défendre les couleurs haïtiennes. Tandis que Nec et Étienne M Bapppe (France Cameroun), Trio jazzen de Claude Carré (Haïti/France), Amos Laura et Luis Guerra (Espagne/France) Josiane Francis (Trinidad et Tobago) Jacky Terrasson (France) Jakob Manz (Allemagne) Meddy Gerville (la Réunion) Melissa Dauphin (Canada/Haïti) Alex Jacquemin (France/Russie/Haïti) seront aussi de la partie pour faire vivre la musique, pour faire triompher le jazz dans toute sa splendeur et sa magnificence.

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5769]