RTPacific Contact Avis
 
35.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Les Rencontres du documentaire en Haïti 2020 reviennent pour une deuxième fois

Les Rencontres du documentaire en Haïti 2020 reviennent pour une deuxième fois



L’Association Kit présente la deuxième édition Les Rencontres du documentaire en Haïti. Sur le thème : « Nous mourrons tous », cet événement culturel accueille le photojournaliste Chéry Dieu-Nalio et se déroule à Port-au-Prince du 7 au 13 décembre 2020.

En cette période des fêtes de Noël et de fin d’année, malgré la crise sanitaire liée à la Covid-19 et l’insécurité qui endeuille les familles haïtiennes, les opérateurs culturels ne veulent pas baisser les bras. Marathon de lecture, Festival entènasyonal literati kreyòl, festival Quatre chemins, Rencontres des musiques du monde ont tenu malgré tout en alerte, les lecteurs et les fins lettrés, les amants de la scène de tous bords. Dans la liste activités, des Rencontres du documentaire continuent son petit bonhomme de chemin en Haïti, et ce jusqu’au 13 décembre 2020. Au programme conférences, expositions de photographies, concerts, projections de film constitueront les temps forts de la deuxième édition de cette activité. Dans le but de permettre au public d’avoir un autre regard sur le métier de photojournalisme en Haïti, les œuvres du photojournaliste Chéry Dieu-Nalio seront exposées dans les rues de Port-au-Prince. Un atelier de photojournalisme et une lecture de portfolio sont aussi prévus avec le photojournaliste à l’intention des photographes amateurs ou professionnels.

Parmi les conférences qui sont prévues, il y a celle du mercredi 9 décembre 2020 à l’Institut français en Haïti : « Nous mourrons tous ! Entre l’oubli et l’espoir, un pays s’enfuit… » qui sera animé par Kettly Mars et Évelyne Trouillot. Dans la foulée il y avait : « Nous mourrons tous l’œuvre de Jacques Roumain soixante-seize années après… » avec Mehdi Chalmers et Lyonel Trouillot. En ce qui concerne les projections cinématographiques plusieurs documentaires et de long métrage sont retenus dont « Place à la Révolution » de Parfait Kaboré, « Kenbe la, jusqu’à la victoire » de Will Prospère, « L’image manquante » de Rithy Panh, « Fabulous » de Audrey Jean Baptiste, « Lendemains incertains » de Eddy Munyaneza. Ces p0rojections se dérouleront au Centre culturel cinémathèque, à l’Institut français en Haïti, à Pye Poudre, au Centre d’art. En collaboration avec les Rencontres des musiques du monde Renette Désir et Boulpik seront en concert le jeudi 10 décembre 2020. Une soirée en hommage à Arnold Antonin avec la participation de l’artiste Alexa Cherrelus se tiendra au centre Pen le samedi 12 décembre. Les rencontres des documentaires en Haïti seront aussi virtuelles, une causerie sera animée « Nous mourrons tous ! » figure féminine et cinéma avec Fabienne Colas, Guetty Felin et Gessica Geneus le vendredi 11 décembre 2020
Dans leur éditorial le comité organisateur veut créer dans les rencontres de documentaire en Haïti un espace d’échanges et de questionnements sur nous même en tant que peuple. « Car pour nous, l’art ne peut être avide de sens. Nous mourrons tous !

À petit feu

En silence

Parce qu’aujourd’hui nous sommes face à ce culte de l’individualisme

Chacun pour soi.

Nous mourrons tous !

Un cri

Une alerte

Une mise en garde

Soit nous luttons ensemble

Soit nous périssons ensemble ».

Dans ce contexte particulier de crise sanitaire, l’équipe de Kit a pris la décision de maintenir la deuxième édition des Rencontres du documentaire en Haïti. Nous mettrons tout en œuvre pour assurer la sécurité du public et de notre équipe. C’est pourquoi le festival ne peut avoir lieu que dans le respect collectif des gestes barrières. Le port du masque est en ce sens obligatoire.

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5725]