S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video


Lancement officiel des activités du programme AROCH« Action pour le renforcement des organisations culturelles haïtiennes »



La Fondation Haïti Jazz et l’Association Caracoli, réunies pour la mise en œuvre du programme AROCH « Action pour le renforcement des organisations culturelles haïtiennes » se sont retrouvées à Quartier Latin, à Pétion-Ville le jeudi 24 septembre 2020, en vue de procéder au lancement officiel du programme AROCH « Action pour le renforcement des organisations culturelles haïtiennes ». Financé par l’Union européenne, dans le cadre du renforcement de la société civile, le programme a sélectionné treize organisations pour recevoir outre une subvention, un accompagnement technique et financier ainsi qu’une formation en organisation d’événements culturels.


Déroulé en présence notamment de l’ambassadrice SylvieTabesse de l’Union européenne, des représentants de la Fondation Haïti Jazz et de l’Association Caracoli et de plusieursbénéficiaires du programme AROCH, le lancement officiel du programme AROCH qui a pour missionde renforcer les capacités des opérateurs culturels est financé par l’Union européenne. Une subvention allant de treize mille à vingt mille sera allouée à chacune des organisations bénéficiaires de la première édition du programme AROCH a fait savoir Millena Sanders de la Fondation Haïti Jazz. Elle a souligné que cette premièreéditiond’AROCH va se dérouler de septembre 2020 et février 2021. Ils intègrenttous une option qui leur permetde réaliser des activités de substitution au cas où les événements projetés ne peuvent pas être mis en œuvre, en présence du public. Elle a aussi souligné que le programme AROCH vise trois projets spécifiques, il s’agit de renforcer les capacités des opérateurs culturels, valoriser les femmes à des postes de décision et des emplois qualifiés et reconstitués des réseauxprofessionnels.Entre septembre et novembre 2020, 7 jours de formation auront lieu entre Jacmel et le Cap-Haïtien, et 6 demi-journées à Port-au-Prince, à l’intention d’une cinquantaine de bénéficiaires. Les ateliersen organisation d’événement seront mis en œuvre par des expertslocaux incluant des spécialistes de chaquefilière des thématiques telles que la programmation, logistique, la sécurité, la communication, la budgétisation et recherche de partenaires, etc.

L’ambassadrice Sylvie Tabesse de l’Union européenne a célébré dans ses propos les différentes facettes de la culture haïtienne, une culture, selon elle, colorée et enivrante et aux multiples visages et qui constituent un potentiel de développement pour le pays. Elle a aussi souligné l’implication de l’Union européenneà soutenir depuis plus d’une décennie la culture haïtienne. Que ce soit à travers le Programme d’appui au renforcement de la culture et de l’art pour le développement économique et Socizl d’Haïti (ARCADES) en 2012, le programme de soutien aux initiatives culturelles (PESIC) en 2014, la Programme européenne de culture (PEC) en 2016, le soutien de l’Union européenne à la culture haïtienne ne s’est jamais démentie à travers les années, contribuant à encadrer les artistes, à perfectionner leur savoir et leur savoir-faire, et à soutenir des activités culturelles dans différentes régions du pays. Elle a fait aussi savoir que l’une des priorités de programme c’est de permettre à la société civile d’être acteur de changement etvecteur de développementéconomique durable. « L’action d’aujourd’hui fait partie d’une enveloppe totale de 10 M€ qui viendra, en plus de la culture, appuyer des initiatives dans la lutte contre la violence de genre et le changement climatique et de la jeunesse. Pour ma part, je réitère la volonté de l’Union européenne de continuer à accompagner la société civile et les acteurs du secteur culturel haïtien, afin de contribuer à valoriser la belle culture de ce pays. An nou mete mete men ansanm, pou nou bay kilti Ayiti cherie jarèt », a-t-elle conclu.

En ce qui concerne lesbénéficiaires, PascaleJaunay de l’Association Caracoli quarante-cinq organisations avait soumis des projets, treize ont été sélectionnées selon des critères bien déterminés. L’organisation doit être dûment enregistrée, elle doit avoir déjà géréune subvention aumoinségale à AROCH et doit avoir une expérience dans l’organisation des événements culturels. Les treize bénéficiaires du projet sont : « Fondation Africamérica : Valorisation du musée Communautaire Georges Liautaud & du Village artistique de Noailles. », « Alliance française du Cap-Haïtien : Mise en œuvre du Festival « Cap en scène », « Alliance française de Jacmel : Mise en œuvre du concours « Jacmeltalents », « Ayitidans : organiser la finale dela 1èreédition du concours national « Konpa danse challenge », « Ayiti Mizik : Mise en œuvre de « Next beat export », « Azuei : renforcement et pérennisation de l’association à travers l’art, notamment le lancement d’un album. », « Ayiti vèt (J/PHRO) : projet d’évaluation d’impact environnemental et certification écologique d’organisations culturelles en Haïti. », « Centre d’art : Exposition des artisans et artistes de la Grand-Rue. », « Fondation Mwèm : Création, mise en ligne et lancement du portail MWÈM.TV. », « Foudizè : mise en œuvre de spectacles et ateliers de théâtre forum sur la thématique de la protection de l’environnement et l’hygiène. », « Jacmel Jazz Festival : Mise en œuvre de « Jazz lari », « Sine nouvèl : Mise en œuvre de la 4eédition du festival Nouvelles vues Haïti », « Théâte Toupatou : Mise en œuvre de la 5e édition la Quinzaine internationale Handicap et Culture ». Pour Jean Mathiot directeur exécutif du Centre d’art, et bénéficiaire du programme AROCH a salué ce programme qui vise à soutenir les organisations culturelles haïtiennes, cette subvention de AROCH va permettre d’aider dans un certain sens les artistes de la Grand-Rue dont des milliers œuvres d’art ont été détruites dans un incendie le 1er mars 2020.

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5123]