RTPacific Contact Avis
 
27.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Incertitudes autour des activités culturelles en Haïti

Incertitudes autour des activités culturelles en Haïti



Les activités culturelles en Haïti connaissent un fort ralentissement en raison de la crise politique qui bouleverse le pays ces derniers jours. La quatrième édition du Festival des arts urbains (Festigraffiti) et la première édition du Festival international de poésie, une initiative de l’association Loque urbaine, ont été réalisées dans une conjoncture politique tendue. Tandis que la quatrième édition du festival féministe Nègès mawon qui devrait débuter le lundi 23 septembre 2019 est reportée.

La situation sociopolitique d’Haïti s’aggrave au jour le jour. Sur fond de barricades et de pneus enflammés qui dégagent des volutes de fumée noire sous le ciel bleu d’Haïti, la population haïtienne ne décolère et brandit leurs revendications. Elle proteste contre la rareté du carburant et exige la démission du président haïtien Jovenel Moise accusé de corruption et incapable de diriger les destinées de la nation. Face à ce climat délétère l’association féministe Nègès Mawon affirme ne pas pouvoir rester indifférente à la situation de détresse que traverse la population a décidé de reporter la quatrième édition de leur festival qui devait se dérouler dans le pays du 23 au 28 septembre 2019. Dans un communiqué en date du 19 septembre 2019, les responsables de l’association féministe Nègès Mawon ont fait savoir que les conditions ne sont pas réunies pour le lancement du festival prévu autour du thème. « Ceci est mon corps. »

Toujours dans cette conjoncture sociopolitique asphyxiante, la première édition du Festival international de poésie n’a pas eu l’effet escompté. Les organisateurs, conscients du climat sociopolitique morose, avaient décidé de modifier la programmation. Les évènements troublants de ces derniers jours ont jeté une voile d’ombre à ce festival qui est réalisé pour la première fois en Haïti. Le responsable de la collection Poésie aux Éditions Gallimard. Le poète Jean Pierre Siméon était bel et bien présent en Haïti dans le cadre de cette activité. Entre temps, la population engluée dans un quotidien difficile et harassant vit au jour le jour et voit chaque jour ses rêves partir en fumée. Plusieurs concerts, projections de films et lectures de textes ont été annulés à l’Institut français en Haïti où à la salle polyvalente de la Fondation connaissance et liberté ( Fokal). Entre temps le mois d’octobre arrive à grands pas. Le 28 octobre est la journée internationale de la langue et de la culture créole. L’ (Akademi Kreyòl Ayisyen (AKA) a l’habitude de consacrer tout le mois d’octobre à la célébration de la langue créole qui cimente tous les Haïtiens. Si la conjoncture politique s’y prête bien entendu dans un contexte où le pays est en mode lock depuis plus d’une semaine aura-t-on le mois de la langue et de la culture créoles ?

Rappelons que plusieurs institutions et associations culturelles avaient repris leurs activités pendant la réouverture des classes de septembre 2019. Les vendredis littéraires organisés par le centre culturel Anne Marie Morissett a lancé sa nouvelle année le vendredi 6 septembre 2019 et le centre culturel Pye Poudre à Bourdon a repris ses activités pour le bonheur de son public. Difficile de dire pour l’instant face à l’ampleur de la conjoncture nationale ce que nous réserve l’avenir proche.

Schultz Laurent Junior




Articles connexes


Afficher plus [5732]