RTPacific Contact Avis
 
26.17° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le défilé des émissaires américains en Haïti

Le défilé des émissaires américains en Haïti



La solution à la crise multiforme qui ronge le pays ces dernières années semble donner du fil à retordre. Alors que les acteurs nationaux, incapables de s'entendre autour d'une sortie de crise, se remettent au blanc, les émissaires américains défilent sur la scène jusqu'ici sans succès. De Daniel Foote à Uzra Zeya en passant par Nichols et Gonzalez, les missions se multiplient. La crise s'amplifie. Les États-Unis, grand maitre du jeu en Haïti, tâtonnent et risquent d'essuyer un cuisant échec sur la glissante terre d'Haïti.

Après la sortie fracassante de Daniel Foote qui a mis à nu la politique américaine en Haïti, l'administration Biden a déjà dépêché plusieurs délégations en vue d'évaluer la situation sur le terrain. Tout récemment, deux émissaires, Brian A. Nichols et Juan Gonzalez, respectivement secrétaire adjoint aux Affaires de l'hémisphère occidental et directeur principal du Conseil de sécurité nationale (NSC), pour l'hémisphère occidental ont séjourné en Haïti. Durant leur passage, ils se sont excusés pour le traitement inhumain infligé aux migrants haïtiens par les agents de l'immigration à la frontière américano-mexicaine, Del Rio. Ils ont rencontré des leaders de la société civile et des responsables politiques en Haïti autour des défis auxquels le peuple haïtien se trouve confronté.

Et cette semaine c'est au tour de la sous-secrétaire d’État à la Sécurité civile, à la Démocratie et aux Droits humains, Uzra Zeya d'effectuer son périple en Haïti. Arrivée le mardi 12 octobre, Mme Zeya a déjà rencontré des acteurs clés sur le terrain, notamment ceux concernés par la question sécuritaire. Elle s'est entretenue tour à tour avec Léon Charles, DG ai de la PNH, du ministre ai de la Justice et de la Sécurité publique, Liszt Quitel ainsi que le Premier ministre, Ariel Henry, chef du conseil supérieur de la PNH ( CSPN). Le grand banditisme devenant depuis quelque temps le souci majeur des Haïtiens semble ne pas laisser indifférente la diplomate qui dit croire que démanteler les gangs qui exercent la violence est vital pour la stabilité d’Haïti et la sécurité des citoyens.

« J’ai rencontré le DG ai de la PNH Léon Charles pour réaffirmer le soutien continu du département d'État américain au renforcement de la police communautaire, de la confiance du public, du service de renseignements et des capacités d’application de la loi », a informé la diplomate qui a également renouvelé le soutien du département d'État américain au nouveau garde des Sceaux de la République. Elle a précisé que le département d'État envisage de travailler pour soutenir l’application de la loi haïtienne dans le respect des droits et est heureux d’avoir récemment engagé 15 millions de dollars additionnels pour aider à réduire la violence des gangs et à améliorer les infrastructures correctionnelles.

Pour sa part, le Premier ministre Ariel Henry dit avoir amplement discuté de l’Accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire, résultant du dialogue inclusif engagé avec une large coalition de partis politiques et d’organisations de la société civile.

Le Premier ministre en a profité pour réitérer son appel à l’aide d’urgence du gouvernement américain en faveur de la Police nationale (PNH), dans le cadre de la lutte contre l’insécurité, le banditisme et la criminalité. Le programme de réintégration de nos migrants, ainsi que la réinsertion des jeunes des quartiers populaires, en proie au gangstérisme, ont été, également, au menu des discussions selon un communiqué de la Primature.

À côté d'officiels Haïtiens, la sous-secrétaire d’État à la Sécurité civile, à la Démocratie et aux Droits humains a eu des échanges également avec des responsables de la communauté internationale en Haïti. Elle s'est aussi entretenue avec la représentante du secrétaire général de l'ONU en Haïti, Helene M. Lalime ainsi qu’avec le représentant de l'Organisation des États américains (OEA). Par ces rencontres, elle dit compter sur les efforts communs pour soutenir les initiatives démocratiques en Haïti, améliorer la sécurité et la responsabilité face aux violations des droits humains.

Parlant des questions de sécurité, la communauté internationale a sa part de responsabilité dans cette descente aux enfers. De 1994 à nos jours, bien des missions militaires étrangères ont foulé le sol national. Et les États-Unis ont dépensé de fortes sommes d'argent à travers des projets visant la professionnalisation de la police et le relèvement de la justice, pourtant à ce jour, les résultats se révèlent pour le moins, désastreux.

Depuis quelque temps, l'avenir d'Haïti se joue dans les grandes capitales occidentales, notamment Washington. Avec l'assassinat du président de la République le 7 juillet, les autres manœuvriers de la communauté internationale se sont mis en retrait en laissant le champ libre à la République étoilée qui opère cette fois-ci à visière levée à travers les différents émissaires envoyés sur le terrain.

C'est dans ce contexte marqué par cette crise multiforme que l'ambassadeur Michèle J. Sison devra plier ses bagages cette semaine. Durant sa mission, elle a été souvent accusée d'être de connivence avec le pouvoir du feu président Jovenel Moise. En attendant la nomination d'un nouvel ambassadeur, l'intérim sera assuré par Kenneth Merten, fraichement nommé chargé d'affaires. Il avait déjà servi de 2009 à 2012 comme ambassadeur en Haïti. Comme son prédécesseur, il n'a pas été en odeur de sainteté durant son passage.

Noclès Débréus




Articles connexes


Afficher plus [8356]