RTPacific Contact Avis
 
28.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Formation du nouveau CEP: des secteurs sollicités posent leurs conditions

Formation du nouveau CEP: des secteurs sollicités posent leurs conditions



La date limite pour la réception des dossiers des 3 représentants des secteurs qui sont invités à composer le nouveau Conseil électoral est le mercredi 13 octobre 2021. Certains des secteurs contactés par le Premier ministre ont encore des réserves quant à leur participation à la formation de ce CEP alors que d’autres comme le secteur vodou ont déjà entamé un processus devant conduire au choix de leurs représentants.

Du côté de la presse, l’Association nationale des médias haïtiens et l’Association des médias indépendants d’Haïti, en conciliation, ont fait part de leurs exigences à la Primature. Avant de soumettre les 3 noms des représentants du secteur des médias pour la formation du nouveau Conseil électoral, le gouvernement doit d’abord instaurer la sécurité dans le pays, fait savoir le président de l’ANMH, Jacques Sampeur. « Bien que les démarches entreprises ont plusieurs points contestables, beaucoup de membres du conseil ont des réserves. Cependant à un fort pourcentage du quorum, on a décidé de passer outre et d’envoyer des représentants, mais la sécurité dans le pays est vitale et c’est la seule chose que nous exigeons », fait savoir le journaliste.

Du côté de la Fédération protestante d’Haïti, les réserves sont diverses. Il y a d’abord des demandes de la fédération depuis la formation du Conseil électoral précédent qui n’a toujours pas été agréé. « Nous voulions un consensus autour du pays non pas autour d’un homme », confie le vice-président de la FPH, Kisomair Duré. La Fédération protestante d’Haïti est aussi signataire de l’Accord de Montana qui prône une transition de rupture et n’est pas pour la continuité, rappelle le pasteur pour qui également le climat actuel n’est pas idéal pour la formation d’un conseil électoral.

La position du secteur Vodou haïtien est tout autre. La Confédération nationale du vodou haïtien (KNVA) a déjà lancé le processus de sélection de leurs 3 représentants. L’information a circulé sur tout le réseau du KNVA sur tout le territoire, et selon le Grand serviteur de la Confédération nationale du vaudou haïtien, Euvonie Auguste, après réception de près d’une vingtaine de dossiers, un jury a fait le dépouillement et a sélectionné 5 candidats dont leurs dossiers ont été transférés au Grand serviteur. « Avant d’envoyer les trois noms, on attend Augustin St-Clou, le roi du Vodou et on fera le choix final ensemble», informe Mme Auguste.

Ce nouveau CEP qui va être formé aura donc comme tâche principale de réaliser les élections dans le pays. Les membres doivent être honnêtes et crédibles, avoir été à l’université et 10 ans d’expérience dans leur métier. Ce CEP devra remplacer l’ancien qui était très décrié, car n’ayant pas la confiance de bon nombre de groupes, groupements et partis politiques. Cependant, celui-ci avait déjà lancé les inscriptions des candidats qui auront à s’affronter lors des prochaines élections.

Geneviève Rose Murdith Joseph




Articles connexes


Afficher plus [8356]