RTPacific Contact Avis
 
28.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Femmes et gouvernance politique

Femmes et gouvernance politique



Autour du thème : « Participation et représentation des femmes dans la gouvernance locale : obstacles et leviers, leçons apprises », la Fédération nationale des femmes maires d’Haïti ( FENAFEMH) en partenariat avec l’Ambassade de Suisse en Haïti et le PNUD ont procédé au lancement, ce mercredi 13 octobre 2021, d’une série d’ateliers sur la participation et la représentation des femmes dans la gouvernance politique.

En effet, la coordonnatrice générale de SOFA, Sabine Lamour, a placé l’événement dans son contexte en rappelant la mission qui est de lutter contre toutes les formes d’oppression, d’exploitations et de domination auxquelles font face les femmes et les inciter à participer dans la vie politique.

Mme Lamour regrette que sur le plan international seulement 22 pays sur 119 aient des femmes qui occupent la fonction de chef d'État ou de gouvernement.

« À ce rythme-là où 22 pays seulement ont des femmes occupant des postes de décisions, nous allons devoir attendre 130 ans pour espérer une certaine parité dans les décisions politiques au plus haut niveau à l'échelle mondiale ».

« 10 pays ont pour chef d’État des femmes contre 13 ayant des femmes comme chefs de gouvernement. 21 % de ministres femmes dans certains gouvernements à l'échelle mondiale et seulement dans 14 pays 50 % de femmes font partie du cabinet ministériel à travers le monde».
La féministe déclare que 36 % de membres élus dans des organes qui participent dans des délibérations au niveau local comme les CASEC et les ASEC sont des femmes

Plus loin, la présidente de la Fédération nationale des femmes maires d’Haïti, Rosemilia Petit Frère Saint Vil, s’est exprimée à l'occasion du lancement en rappelant tous les combats menés par les organisations féministes et a insisté sur le fait que l’égalité des genres trouvera tout son sens quand les hommes et les femmes jouiront des mêmes droits et auront les mêmes opportunités notamment le droit aux ressources et dans les espaces de décisions.

« Ce combat pour l’égalité concerne toutes et tous et encourage ces ateliers afin d’encourager le maximum de participation dans les espaces politiques et sociales ».


Gerard H Resil




Articles connexes


Afficher plus [8356]