RTPacific Contact Avis
 
25.92° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le secrétaire général de la Présidence fait la leçon au Premier ministre

Le secrétaire général de la Présidence fait la leçon au Premier ministre



Le secrétaire général de la Présidence juge illégale et abusive la publication de l’ «Accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire » dans le journal officiel d’Haïti, le Moniteur. Dans trois lettres adressées, l’une au directeur général des presses nationales Ronald Saint-Jean le 17 septembre et les deux autres au Premier ministre Ariel Henry les 17 et 22 septembre 202, Lyonel Valbrun a présenté ses griefs et qualifie cette publication de faute grave.

Lyonel Valbrun est le troisième proche collaborateur de l’ancien président Jovenel Moïse à être en désaccord avec le Premier ministre Ariel Henry au cours de ce mois. En effet, il critique la décision du chef du gouvernement de faire publier dans le no 46 du journal le Moniteur paru le 17 septembre 2021, le document titré : « Accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire ».

Face à la crise socio politique qui gangrène le pays depuis la présidence de feu Jovenel Moise et qui persiste après sa mort, plusieurs accords ont été proposés par des organisations politiques et par la société civile parmi lesquels: « l’Accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire » porté par Ariel Henry. Pour Lyonel Valbrun cependant, la publication de cet accord, signé au préalable par le Premier ministre et des partis ou regroupements de partis politiques et des organisations de la société civile ne correspond pas aux prévisions de l’article 158 de la Constitution. « Je tiens à signaler à votre attention que seules les décisions prises au Conseil des ministres et engageant ainsi le gouvernement de la République peuvent faire l’objet de publication au journal officiel, mises à part les publications légales usuelles », rappelle-t-il au Premier ministre dans une lettre.

Le secrétaire général de la Présidence à également exprimé son désaccord au ministre de la Culture et de la Communication, Jean Emmanuel Jacquet, en lui faisant comprendre que la parution de l’accord dans le journal officiel est contraire aux procédures administratives relatives aux publications pouvant y être consignés. « Cette publication constitue donc une faute grave et engage la responsabilité personnelle du directeur de Presses nationales ».

Des la parution de l’accord dans le Moniteur le 17 septembre, Lyonel Valbrun a écrit au directeur général des Presses nationales, Ronald Saint-Jean lui rappelant que le secrétariat général est le seul organe appelé à transmettre les actes et textes aux Presses nationales pour publication. Il demande à Ronald Saint-Jean de faire suite à ses observations « ce que de raison », lit-on dans la lettre.

Entre temps, le cabinet du Premier ministre a publié une note succincte dans laquelle il annonce l’ajournement à une date ultérieure de la cérémonie de lancement de la mise en application de l’Accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire qui devait avoir lieu le 24 septembre, pour des raisons logistiques.

Geneviève Rose Murdith Joseph




Articles connexes


Afficher plus [8356]