RTPacific Contact Avis
 
26.17° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Des Haïtiens vivant aux États-Unis scandalisés par le traitement inhumain infligé aux migrants haïtiens

Des Haïtiens vivant aux États-Unis scandalisés par le traitement inhumain infligé aux migrants haïtiens



De nombreux membres de la communauté haïtienne aux États-Unis ont manifesté, le 22 septembre, devant les locaux de plusieurs bâtiments officiels pour dénoncer les cas de maltraitance dont sont victimes les migrants haïtiens lors des opérations de déportation du gouvernement américain.

Ils ont notamment condamné le fait que bon nombre de migrants soient pris en chasse et rattrapés comme des esclaves par des policiers à cheval. Ces traitements inhumains et barbares ne font pas honneur aux États-Unis réputés comme terre d’accueil et de liberté, ont scandé les protestataires. Ils appellent l’administration Biden à respecter le droit de ces ressortissants haïtiens conformément aux traités internationaux relatifs à la migration. Pour eux, l’expulsion de nos compatriotes est illégale.

Cette manifestation a été organisée à l’initiative de l’organisation de femmes Family Action Network Movement, ayant à sa tête Marleine Bastien. Jean Momestime et Vanessa Joseph ont également pris part à ce mouvement ainsi que des avocats spécialistes des questions migratoires à Miami comme Frandley Denis Julien. D’autres leaders, comme le bishop Joanem Frandy Floreal, ont été aussi remarqués à cette manifestation.

Parallèlement au mouvement de protestation, The League of Haitian American Diaspora alliance Network (LHADAN), une plateforme haïtienne de la diaspora qui regroupe 68 organisations, a indiqué avoir proposé un terrain de 80 hectares au gouvernement fédéral américain et à celui de l’État du Texas pour qu’ils puissent héberger nos compatriotes en difficulté aux États-Unis, le temps que la justice se prononce sur leur sort.

En ce sens, une correspondance a été officiellement adressée à l’administration Biden. LHADAN n’a pas manqué d’exprimer son indignation face aux cas de maltraitance dont font l’objet les migrants haïtiens de la part des policiers américains.

Cette structure presse les autorités haïtiennes de porter plainte contre le gouvernement américain pour violation des droits de l’homme en s’appuyant notamment sur les cas d’agressions physiques perpétrés sur nos compatriotes.

La Rédaction




Articles connexes


Afficher plus [8356]