RTPacific Contact Avis
 
33.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

États unis : comment comprendre l’assistance en matière de sécurité en Haïti?

États unis : comment comprendre l’assistance en matière de sécurité en Haïti?



Le Gouvernement américain a répondu, en partie, à la demande d’assistance en matière de sécurité faite par les dirigeants haïtiens après la mort de Jovenel Moise. Pour commencer, l’administration américaine a dépêché, depuis le 27 juillet, 3 conseillers américains de la « Cybersecurity & Infrastructure Security Agency (CISA) en vue d’aider à renforcer la sécurité des infrastructures importantes du pays, dont le port maritime, les terminaux recevant les produits pétroliers et les installations électorales. Est-ce le début d’une autre occupation américaine d’Haïti ?

Depuis le 27 juillet, des travaux sont en cours dans le système douanier haïtien. Les experts américains ont utilisé un outil d'évaluation de la sécurité des infrastructures essentielles, appelé « Security Assessment at First Entry » (SAFE), pour analyser les besoins de sécurité des infrastructures en Haïti. Ils ont aussi formé des responsables haïtiens sur son utilisation. L'outil SAFE propose des options pour améliorer la sécurité des infrastructures importantes en fonction des conditions actuelles. L'objectif était de former des représentants haïtiens sur l'utilisation de l'outil.

Cependant, il n’écarte pas l’idée de le donner aux autorités haïtiennes afin que le gouvernement d'Haïti puisse l'utiliser pour évaluer en permanence ses infrastructures et consulter les représentants de CISA à court et à long terme sur les résultats. Ils déclarent que c’est la toute première fois que le Gouvernement américain confierait l'outil SAFE à un autre pays. En outre, la délégation américaine de la CISA a informé le groupe constitué de partenaires portuaires de l'APN sur l'utilisation et de la méthodologie de l'outil SAFE, puis a effectué une visite d'évaluation du port à l'aide de l'outil.

À la fin, les experts américains ont discuté avec les dirigeants haïtiens de l’importance d'une évaluation continue et la disponibilité d'une assistance en matière de conseils dans le futur. Cette même équipe a aussi rencontré les responsables de la cellule de sécurité électorale de la Police nationale d'Haïti (PNH). Une démonstration de SAFE a été faite au personnel de la sécurité électorale, dans l’idée d’évaluer et d’améliorer la sécurité physique des sites d'infrastructure, de sécurité électorale, tels que les sites de stockage du matériel électoral, les grands bureaux de vote et les secteurs des transports.

Depuis le 11 juin, l’institution américaine, accompagnée d’une délégation de la Maison-Blanche, avait effectué une première visite d’inspection en Haïti afin d’évaluer le potentiel de soutien aux infrastructures importantes du pays. Cette mission est en Haïti pour 30 jours. Durant cette période, elle travaillera de concert avec leurs homologues haïtiens de l’Autorité aéroportuaire nationale (AAN) et de l’Autorité de l’aviation civile (OFNAC). À la fin de cette mission de 30 jours, un autre groupe d’experts débarquera pour une autre mission de 60 jours supplémentaires afin de fournir un support à long terme.

Sauveur Pierre Étienne, dans son ouvrage « L’énigme haïtienne » a fait savoir que l’occupation américaine de 1915 fut la conséquence de l’effondrement de l’État haïtien. Aujourd’hui encore, le plus commun des mortels peut comprendre que le pays ne s’est jamais relevé de cette situation d’effondrement de l’État. Les élites haïtiennes (intellectuelles, économiques, politiques, etc.) ne sont jamais parvenues à moderniser le pays. Incapable de faire face aux problèmes sociaux et économiques, le pays s’enfonce de jour en jour dans des tensions, conflits politiques et sociaux, crises, etc. Alors, peut-on comprendre qu’Haïti sur la voie d’une autre occupation américaine, 106 ans après celle de 1915 ?

Evens REGIS




Articles connexes


Afficher plus [8278]