RTPacific Contact Avis
 
34.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Baccalauréat : une première journée réussie

Baccalauréat : une première journée réussie



La première journée d’examens officiels pour les élèves en philo et en NS4 a eu lieu le 26 juillet 2021. Comme prévu dans l’horaire dressé par le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, les candidats ont subi des épreuves de philosophie et chimie. Selon plusieurs de ces candidats, les examens étaient à leur portée.

À la mi-journée des examens du bac, les candidats à l’épreuve du bac en philo et en NS4 ont déjà réalisé leur examen de philosophie. Nombreux d’entre eux se disent soulagés de cette première partie des épreuves. L’examen était à leur niveau, ont-ils fait savoir.

Dans un centre d’examen placé à l’école nationale Colbert Lochard, le responsable, Guyel Desinor dit être également satisfait du déroulement des examens. Il a également félicité la PNH dont les agents sont présents dans les centres et dans les environs en vue d’assurer la sécurité des bacheliers. Cependant plusieurs candidats disent rencontrer des difficultés pour venir subir leurs examens, car, selon eux, ils habitent trop loin, rapporte le responsable. Ce dernier se dit inquiet pour ces élèves dont la sécurité sur les routes n’est pas garantie.

« Un des candidats, en venant ce matin, ne s’est pas présenté avec sa fiche. Selon ce qu’il a rapporté, son père, au matin de la première journée d’examen, a été attaqué par des bandits qui lui ont pris sa moto. Dans la foulée, l'élève a perdu sa fiche », raconte Guyel Desinor. Il demande aux parents, aux responsables et à tous les citoyens de s’engager pour le bon déroulement des examens de la session ordinaire du BAC.

Les bacheliers se disent concernés par la situation globale du pays, notamment le cas des personnes en déplacement forcé qui se sont abritées au centre sportif de carrefour. Pour certains, l'État doit prendre les mesures nécessaires pour accompagner ces jeunes. D’autres plus en colères, critiquent les autorités qui savent ce qu’elles doivent faire, mais restent inactifs d’après eux.

Pour sa part, ce candidat, élève du lycée Alexandre Pétion, croit avoir réussi l’examen cependant, « certaines notions n’ont pas été vues en salle de classe », déplore-t-il. En effet, selon ses explications, le lycée Alexandre, situé au Bel-Air, ne fonctionne pas pendant les moments de conflits armés entre les gangs. Ce qui leur a valu la perte de beaucoup de jours de classe. Pour pallier la situation, dit-il, des groupes de travail entre les élèves et des cours en ligne ont été organisés. « Si je devais compter sur les heures passées en salle de classe, je ne serais pas en mesure de passer mon BAC », fait-il savoir. Il espère pouvoir réussir cette dernière étape avant d’intégrer une université.

Pour les examens du bac qui s'étendent sur 4 jours, 124, 677 candidats ou sont attendus, dont 15,885 sont inscrits pour le secondaire traditionnel et 108,792 pour le secondaire rénové. 12, 071 recalés sont également sur la liste des candidats qui devront passer ces épreuves.

Geneviève Rose Murdith Joseph




Articles connexes


Afficher plus [8278]