RTPacific Contact Avis
 
25.55° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Crise politique: bientôt une mission de l’OEA en Haïti

Crise politique: bientôt une mission de l’OEA en Haïti



Le projet de résolution sur une mission de l’Organisation des États américains (OEA) en Haïti a été adopté. Participant à une session du Conseil permanent de l'OEA, ce mercredi 12 mai 2021, l’ambassadeur d’Haïti à Washington, Bocchit Edmond estime que l’on doit arriver à la composition de cette mission ayant pour objectif de faciliter le dialogue entre les différents acteurs politiques dans le pays.

La crise politique haïtienne, entre autres, a été au centre d’une session ordinaire du Conseil de permanent de l’Organisation des États américains (OEA) ce mercredi 12 mai 2021. Représentant le gouvernement à cette réunion en visio-conférence, Bocchit Edmond l’ambassadeur d’Haïti à Washington et représentant auprès de l’OEA, a expliqué que la République d’Haïti a accepté l’offre de l’OEA comme médiateur entre les antagonistes politiques. « C’est dans cet esprit de solidarité que je réitère la volonté de mon gouvernement d’accueillir cette mission de l’Organisation des États américains en Haïti comme l’ont toujours souhaité les états membres », a fait savoir l’ancien ministre des Affaires étrangères.

« Nous avons travaillé sur un projet de résolution. Ce projet de résolution a été adopté. Cette résolution est aujourd’hui une résolution du Conseil permanent…Maintenant, il nous faut l’appliquer et il nous faut arriver à la composition de cette mission », a-t-il suggéré aux participants de la session comme le secrétaire général de l’OEA, Luis Amalgro, le représentant d’Antigua et Barbuda, Ronald Sanders. Plus loin, M. Edmond a indiqué que Jovenel Moïse « est en plein dialogue avec des secteurs de l’opposition ». Il estime que le gouvernement souhaiterait voir tous les acteurs autour d’une même table, mais ce n’est pas encore le cas. « Nous souhaitons et nous espérons que cette mission de l’OEA pourra encourager les autres acteurs à rejoindre la table du dialogue », a-t-il lancé.

Toutefois, faut-il souligner qu’il y a un bras de fer entre l’ambassadeur Sanders et M. Edmond sur le but principal de la mission de l’OEA en Haïti. « L'ambassadeur haïtien a déclaré lors d'une réunion informelle du Conseil permanent de l'OEA que, nonobstant la déclaration contenue dans la lettre de son ministre des Affaires étrangères à SG Almagro, son gouvernement a déclaré que l'OEA devrait faciliter l'organisation d'un référendum. Bien », avait twitté M. Sanders le 11 mai. Ce qui semblait n’avait pas plu à M. Edmond qui a répondu sur son compte twitter : « C'est votre propre interprétation. Calmez-vous Ron, rien à célébrer ici ».

Pour l’ambassadeur d’Haïti à Washington qui est revenu sur le sujet lors de la session, Ronald Sanders est en train de « disséminer des mensonges ». Selon Bocchit Edmond, c’est au conseil de fixer les objectifs de cette mission pas à la lettre du ministre. « Aussi longtemps que je sois représentant d’Haïti à l’OEA… je n’accepterai pas, je serai en face de vous quand vous voulez utiliser Haïti pour faire avancer votre propre agenda », a-t-il lancé.

Wisly Bernard Jean-Baptiste




Articles connexes


Afficher plus [7989]