RTPacific Contact Avis
 
30.78° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La Cour d'appel s’est prononcée sur le dossier d’Arnel Belizaire et consorts

La Cour d'appel s’est prononcée sur le dossier d’Arnel Belizaire et consorts



Le procès des prisonniers Pierre Kilick Cémélus, Fleuret Jean, Joanel Paul et consorts a été remis pour un bref délai, selon le verdict prononcé par le juge de la Cour d’appel de Port-au-Prince, ce lundi 3 mai. En cause, le dossier procédural des représentants du ministère public est incomplet, toujours selon le verdict.

C’est ce lundi 3 mai 2021 que la Cour d’appel de Port-au-Prince s’est prononcée pour la première fois sur le dossier des prisonniers dits « politiques » de la prison civile de la Croix-des-Bouquets. Après plus de quatre heures d'audience, le dossier des détenus Arnel Belizaire, Pierre Kilick Cémélus, Fleuret Jean, Joanel Paul et consorts a été remis pour un bref délai, selon l’article 16 de la loi du 26 juillet 1979 sur la peine pénale.

L’un des avocats de la partie de la défense, Me Marc Antoine Maisonneuve, critique vertement le ministère public qui a privé les détenus de leur liberté, alors qu’il se juge incompétent. Me Maisonneuve promet que dans ce bref délai les avocats feront le nécessaire pour obtenir une main levée d’écrou les prisonniers.

De son côté, Me Arnel Rémy est déçu du verdict prononcé par le juge de la Cour d’appel de Port-au-Prince. Pour lui, le dossier incomplet du ministère public devrait légalement aboutir à la liberté provisoire des prisonniers politiques.

Me Arnel Remy dit croire que le ministère public prendra, dans ce bref délai, tous les chemins légaux pouvant conduire à la libération de leurs clients.

Moïse Saint-Eloi




Articles connexes


Afficher plus [7876]