RTPacific Contact Avis
 
32° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Registre référendaire: environ 4,5 millions de citoyens enregistrés

Registre référendaire: environ 4,5 millions de citoyens enregistrés



Le Conseil électoral provisoire (CEP) a annoncé, le 26 avril la fermeture du registre référendaire. Au terme de ce processus, l’Office national d’identification (ONI) a transmis la liste des citoyens enregistrés dans sa base de données au CEP pour la préparation du registre référendaire.

Au terme de la fermeture du registre référendaire, soit 60 jours avant les élections selon la loi, l’Office national d’identification (ONI) a transféré une liste de 4 millions 503 mille 539 citoyens enregistrés dans sa nouvelle base de données au Conseil électoral provisoire (CEP). Ainsi, le CEP pourra statuer sur le registre des citoyens qui auront la possibilité de participer au référendum pour l’adoption d’une nouvelle constitution dans le pays.

À en croire le ministre chargé des questions électorales, seulement les personnes enregistrées dans la liste transmise par l’ONI pourront participer au référendum. Même en cas de la réalisation de la carte quelques jours avant la tenue du référendum, soit après la fermeture de la liste électorale, le citoyen n’aura pas la possibilité de voter. Toutefois, il doit attendre les prochaines élections pour que l’ONI puisse mettre à jour sa liste. « Une nouvelle liste électorale sera préparée après le référendum », a indiqué Mathias Pierre.

S’il est vrai que l’arrêté sur le référendum a souligné que les citoyens pourront voter avec d’autres pièces d’identité que la Carte d’identification nationale unique (CINU), une source proche du CEP a fait savoir que cette disposition est possible pour les individus enregistrés dans la base de données transmise par l’ONI. Une personne enregistrée dans le registre électoral qui a égaré sa carte aura accès au bureau de vote dès qu’elle a la capacité de prouver son identité.

Comment préparer la liste électorale ?

L’ONI a seulement la responsabilité de transférer des informations du citoyen au CEP. C’est le service dudit Conseil qui s’occupe du registre électoral. Il traite ces informations en fonction de la délimitation territoriale et géographique du pays. Selon une source qui requiert l’anonymat, la liste électorale est préparée à partir des centres de vote, la proximité des gens avec et la quantité de votants à allouer dans chaque centre. « La combinaison de ces informations permet de savoir l’adresse de vote de chaque citoyen », a-t-elle expliqué.

L’affectation d’un citoyen à un centre ou un bureau de vote dépend de l’adresse que l’individu a donnée au CEP. Si un citoyen entend changer son adresse de vote, le CEP s’en chargera après la demande du concerné.

Pour ce qui est de l’épuration de la liste électorale, le CEP n’est pas responsable, suivant l’explication de la source. Elle a affirmé que ce travail revient à l’ONI d’épurer sa base de données avant de la transférer au CEP. Étant une nouvelle base de données en construction depuis deux ans, notre source croit qu’il peut toujours présenter des failles.

Comme pour les autres élections, le CEP aura à utiliser des listes imprimées sur du papier pour les registres électoraux. Les membres des bureaux de vote auront à disposition des feuilles pour vérifier l’identité des votants.

Woovins St Phard




Articles connexes


Afficher plus [7876]