RTPacific Contact Avis
 
32° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Résilience des infrastructures : Comment les solutions fondées sur la nature peuvent améliorer l'infrastructure de transport ? Leçons d'Haïti

Résilience des infrastructures : Comment les solutions fondées sur la nature peuvent améliorer l'infrastructure de transport ? Leçons d'Haïti



Des ouragans aux tempêtes tropicales, en passant par les inondations, les épisodes de sécheresse et les tremblements de terre, Haïti a tout connu. Le coût humain et économique de ces catastrophes a été extrêmement important à l’échelle du pays. En 2016, l'ouragan Matthew a touché plus de 2 millions de personnes, causant des dommages et des pertes équivalant à environ 32 % du PIB. Plus récemment, la pandémie de COVID-19 n’a fait qu’amplifier les défis existants, rendant les communautés encore plus vulnérables.

Il est de plus en plus reconnu que la nature peut aider à soutenir une reprise résiliente (pdf en anglais). Les « Nature-Based Solutions » (solutions fondées sur la nature ou NBS) sont des approches innovantes qui tirent parti du capital naturel pour accroître la résilience des communautés et des écosystèmes tout en apportant des avantages environnementaux, sociaux et économiques. Cela comprend la restauration et la réhabilitation de la végétation naturelle, des mangroves, des récifs côtiers, et d’autres ressources naturels, afin d’atténuer et de s'adapter aux aléas climatiques.

Il n'est pas surprenant que l'ONU définisse, dans son récent appel à l' action, les NBS comme l'une des six actions prioritaires pour une reprise résiliente après la crise sanitaire et économique actuelle, et précise que « par rapport aux infrastructures traditionnelles, les NBS créent plus d'emplois par dollar investi, ont des rendements économiques plus élevés, et sont plus rapides à mettre en œuvre et plus durables à long terme ».

À la Banque mondiale, depuis 2012, nous avons incorporé les NBS dans une centaine de projets couvrant 60 pays, et développé une base de connaissances pour promouvoir l’intégration des NBS à travers diverses études de cas, notes d'orientation et lignes directrices.

L’une des plus récentes contributions dans ce domaine est notre guide d’orientation sur « Les solutions fondées sur la nature pour le secteur routier en Haïti ». Le territoire d’Haïti, (ou Ayiti, « Terre montagneuse » dans la langue des Arawak) offre de magnifiques écosystèmes montagneux et côtiers-marins, ainsi que de précieuses ressources naturelles. L’objectif de ce guide, prépare par l’équipe Transport Amérique latine et Caraïbes de la Banque mondiale avec le soutien du « Global Facility for Disaster Reduction and Recovery » (GFDRR), est d’approfondir la compréhension des interventions qui pourraient protéger le précieux capital naturel d’Haïti tout en augmentant la résilience des infrastructures de transport et des communautés .

Le guide d’orientation examine quelques-uns des principaux défis et opportunités pour l’introduction des NBS dans le secteur des transports, et présente les usages potentiels des NBS pour deux sites pilotes à financer par le Projet d’accessibilité et de résilience rurale en Haïti. Ceux-ci incluent la stabilisation des pentes à l’aide de végétation, la protection côtière par l’enrochement et la restauration des mangroves ainsi qu'un système de drainage efficace. Ces solutions sont considérées des moyens rentables sur le plan économique pour réduire le risque d'inondation, l’érosion côtière et les impacts des glissements de terrain sur les routes tout en restaurant des écosystèmes naturels.

Solution NBS hybride pour le tronçon de la Route Nationale n°2 à Les Zanglais, département du Sud, Haïti
Le tronçon de route considéré, situé à 20 mètres de la plage et à 3 mètres du pied de la montagne, est très exposé aux impacts climatiques. Afin d'apporter une résilience climatique à cette route côtière, la solution hybride proposée comprend la mise en place de tressage de plante et la plantation de vétiver comme stabilisateur de pente pour le côté montagne, et la restauration de mangrove pour protéger la pente côtière.

Nous avons constaté qu’il subsiste des défis critiques à relever quant à l’utilisation généralisée des NBS, en particulier dans les secteurs comme le transport, tels que : une mauvaise perception du public concernant ce type d'intervention par rapport aux interventions d’infrastructure traditionnelles, un manque d’accès au financement et une capacité technique limitée du gouvernement et des entreprises locales. Les leçons principales à retenir concernant l’utilisation des solutions basées sur la nature dans le secteur routier sont les suivantes :

Les NBS sont utiles en zones rurales et sont plus efficaces lorsqu’elles sont combinées avec les options d’infrastructure traditionnelles. Ces solutions hybrides peuvent présenter un coût initial moins élevé, une mise en œuvre plus rapide, une meilleure durabilité à long terme et un coût d’entretien moins élevé.

Les communautés locales devraient faire partie de la solution pour concevoir et mettre en œuvre des NBS dans le secteur routier. Nouer un partenariat avec les communautés locales est essentiel pour comprendre le contexte et les bénéfices socio-économique locaux (par exemple, ceux découlant du choix des types de plantes et des usages associés), pour éviter une dégradation des sites du projet, et pour assurer une conception et un entretien adéquat des NBS à travers la responsabilisation des communautés locales.

Communiquer et diffuser les avantages des NBS auprès des principaux acteurs du secteur routier. Les professionnels du secteur routier, le gouvernement et le monde académique ont besoin d'être bien informés des avantages des NBS étant donné que ce concept ne fait pas partie du programme de formation classique. En tant que solution innovante, celle-ci nécessite de briser les stéréotypes ainsi qu’un effort de sensibilisation accru.

La gestion des risques de catastrophe doit être intégrée dans la planification des autorités routières. Il est nécessaire d'intégrer des interventions d'adaptation comme les NBS en mettant l'accent sur des moyens de renforcer la résilience dans les conceptions existantes et futures d'infrastructures routières.

Les NBS nécessitent une coordination entre diverses agences et/ou ministères. La politique de gestion de l’infrastructure routière se doit d’intégrer une approche plus holistique et coordonnée avec les différents acteurs, y compris le secteur de la gestion de l’eau, les agences routières, les spécialistes de l’environnement et les populations locales.

Malaika Becoulet
Spécialiste en transports




Articles connexes


Afficher plus [7876]