RTPacific Contact Avis
 
32° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Des mouvements de protestation contre l’insécurité à Port-au-Prince ont empêché la tenue du « Jour Dorval »

Des mouvements de protestation contre l’insécurité à Port-au-Prince ont empêché la tenue du « Jour Dorval »



28 août 2020-28 avril 2021 : 8 mois depuis l’assassinat de Monferrier Dorval. Le « Jour Dorval » en mémoire du défunt tous les 28 de tous les mois n'a pas eu lieu ce mercredi. Les activités qui étaient prévues à l’occasion sont donc reportées. Cependant, le Barreau est décidé à poursuivre la lutte pour garder vivant la mémoire de Me Dorval et tout mettre en œuvre pour lui rendre justice.

Ce 28 avril 2021, le « Jour Dorval » a coïncide avec un mouvement de protestation qui a occasionné des barricades de pneus enflammés, des véhicules placés en travers de la route et des matériaux de toutes sortes déposés sur la chaussée. Les proches et collègues du défunt n’ont donc pas pu se réunir pour ce « Jour Dorval ». En effet, la population, fatiguée par la montée vertigineuse de l’insécurité, notamment la multiplication des actes de kidnapping, a investi les rues pour demander aux autorités d’agir. Les activités qui étaient prévues en mémoire du défunt ont été renvoyées à la huitaine.

Du côté de la justice, le dossier n’a pas avancé, a fait savoir Me Robinson Pierre Louis. « On avait pensé qu’un jour viendrait où il y aurait des problèmes dans le système judiciaire et au dossier de Me Dorval on n’y accorderait plus la même importance. Voilà pourquoi on a consacré chaque 28 de tous les mois au défunt afin de le garder vivant dans les mémoires », a confié Me Pierre-Louis. Selon lui, le débrayage initié par les associations de magistrats, conjointement avec les greffiers, le 15 février 2021 et qui a duré plus d’un mois et demi, n’est pas uniquement la cause de l’absence de progrès du dossier. Dès le départ, l’affaire Me Dorval a posé problème pour bon nombre de personnes qui n’ont aucun intérêt à sa résolution, commente maître Pierre-Louis qui laisse entendre que malgré les tractations, les démarches se poursuivront au-devant de la justice.

Il ajoute, par ailleurs, qu’en cas d’échec au niveau des tribunaux nationaux, la bataille se poursuivra à l’échelle internationale. « Nous sommes déterminés à poursuivre le combat, d’autant plus que l’international s’est également engagé à nos côtés notamment l’ensemble des barreaux de l’étranger », assure Me Pierre-Louis. Selon lui, il vaut mieux épuiser les recours internes avant de penser à cette autre alternative.

Le bâtonnier a été assassiné le 28 août 2020, à Pèlerin 5, devant chez lui, la justice tarde à être rendue. C’est aussi le cas pour de nombreuses autres victimes dont le nombre augmente de jour en jour.

Geneviève Rose Murdith Joseph




Articles connexes


Afficher plus [7876]