RTPacific Contact Avis
 
26.83° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Le SPNH-17 rend hommage aux policiers tombés à Village de Dieu, un mois plus tard

Le SPNH-17 rend hommage aux policiers tombés à Village de Dieu, un mois plus tard



Au cours d’une conférence de presse, tenue en ses locaux, ce lundi 12 avril 2021, à Bois-Verna, les membres du Syndicat de la Police nationale d’Haïti (SPNH-17) ont dénoncé les manœuvres du haut état-major de la Police nationale d’Haïti (PNH) pour persécuter les policiers. D’après les déclarations du porte-parole du syndicat, Domon Saint-Cyr, les accusations à l’encontre des membres du SPNH sont fausses.

« Le Syndicat de la Police nationale d’Haïti ne fait pas partie du groupe 509 », a précisé le porte-parole de ce syndicat un mois après l’échec essuyé par les policiers dans le cadre de la mission au Village de Dieu. Le SPNH-17 n’est pas Fantôme 509. Le Spnh-17 est une structure syndicale bien organisée au bénéfice d’une reconnaissance légale de l’État haïtien, a-t-il poursuivi.

« Le SPNH-17 défend l’institution, la dignité, l’intégrité physique et morale des policiers même après leurs morts. Pour marquer ce triste événement, un mois après l’assassinat des policiers à Village de Dieu, le porte-parole promet, au moins à la mémoire de ces frères d’armes, de forcer les autorités à faire la lumière sur ce qui s’est réellement passé ce jour-là ».

Le porte-parole a rendu la politisation de la police nationale d’Haïti responsable des difficultés auxquelles fait face l’institution policière. Critiquant cette attitude, M. Saint-Cyr plaide en faveur d’une police libre, indépendante des pouvoirs et capable de remplir sa mission qui est de protéger et servir. Aussi invite-t-il la population haïtienne à soutenir la Police nationale, et surtout à embrasser la lutte du Syndicat de la Police nationale.

D’après M. St-Cyr, au lieu d’aller sur les lieux pour éclairer la lanterne de la population sur l’opération ratée du 12 mars 2021 à Village de Dieu, les autorités policières préfèrent mettre la pression sur les policiers du SPNH-17 et de les associer à Fantôme 509, sans compter les avis de recherches émis contre eux.

Le SPNH-17 critique la lourde responsabilité du haut état-major de la Police nationale d’Haïti dans le fiasco de l’opération menée, le vendredi 12 mars 2021, au Village de Dieu, qui a coûté la vie a plusieurs policiers haïtiens.

Entre temps, la Police nationale a émis un avis de recherche contre les policiers Jean Elder Lundi, coordonnateur du SPNH-17, Alexandre Pascal, Abelson Gros Nègre (arrêté, depuis), Ludner Louis, Dario Antoine, Guerby Geffrard et James Josué Jules, ex-policier, pour des motifs de crimes, assassinats, destructions de biens publics et privés, entre autres

Gérard Hirsh Resil




Articles connexes


Afficher plus [7870]