RTPacific Contact Avis
 
26.83° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La République dominicaine exprime ses inquiétudes face à la situation d’Haïti

La République dominicaine exprime ses inquiétudes face à la situation d’Haïti



La situation d’Haïti est devenue critique à un point tel que même la République dominicaine s’en mêle. Dans une note du gouvernement dominicain, les autorités ont fait savoir qu’ils suivent avec une profonde inquiétude l'évolution des événements en Haïti. Le pays voisin, souligne la note, traverse une situation d'instabilité politique marquée par une augmentation de la violence et de l'insécurité, ainsi qu'une grave crise alimentaire qui suscite un fort mécontentement populaire.

Les autorités dominicaines pensent qu’il est du plus haut intérêt pour la République dominicaine qu'Haïti puisse surmonter le climat de tension politique et parvenir à un gouvernement de plus en plus stable. Dans cette note de presse, le gouvernement dominicain réitère son engagement à promouvoir une politique de bon voisinage et de coopération mutuelle. Car, selon les autorités, la paix et la stabilité de part et d'autre de la frontière dépendent de la démocratie, ainsi que d'un développement humain solide et de la protection ferme des droits fondamentaux sur tout le territoire d'Hispaniola.

Pour sortir de l’impasse, la République dominicaine encourage le dialogue

Le pays voisin éprouve aussi des inquiétudes concernant les difficultés à faire respecter le calendrier électoral proposé par le gouvernement haïtien. Selon les autorités dominicaines, cette difficulté découle de deux éléments fondamentaux : le manque de dialogue entre les principaux acteurs appelés à participer aux différents processus électoraux et la grande lenteur avec laquelle l'enregistrement et l'inscription des électeurs sont effectués. Pourtant, toutes les estimations indiquent que l'objectif de terminer l'inscription des électeurs pour le processus électoral ne sera pas atteint pour les élections prévues cette année.

La République dominicaine croit que c’est le changement démocratique de gouvernement qui peut garantir la stabilité politique en Haïti. Pour cela, les voisins estiment qu’il est essentiel d'assurer un processus électoral avec une large participation citoyenne et la reconnaissance des partis politiques, avalisé par l'observation électorale internationale. Une réforme constitutionnelle, largement acceptée par la majorité des forces politiques et sociales d'Haïti, serait le point de départ du développement d'une architecture institutionnelle plus appropriée pour Haïti, une architecture qui favorise une meilleure gouvernance.

La possibilité d’une telle démarche ne serait pas possible sans un dialogue politique large, inclusif et de bonne foi réunissant les différentes forces nationales haïtiennes à la recherche d'un accord de gouvernance pour la modification de la Constitution et la tenue d'élections, d’après la République dominicaine. Par conséquent, le gouvernement dominicain lance un appel sincère à tous les secteurs engagés en faveur de la démocratie, tant en Haïti que dans la communauté internationale, afin de contribuer autant que possible à la création d'un environnement favorable à ce dialogue nécessaire.

Par ailleurs, le gouvernement dominicain réitère son engagement à soutenir le processus d'inclusion dans le registre civil de ce pays de tous les citoyens haïtiens qui se trouvent sur le territoire dominicain. En outre, elle exprime son ferme attachement au principe de non-intervention dans les affaires intérieures des autres États, selon la Charte démocratique interaméricaine, notamment en ce qui concerne la participation des citoyens aux décisions relatives à leur propre développement, en tant que droit et responsabilité. Ce qui est pour le pays voisin une condition nécessaire à l'exercice intégral et effectif de la démocratie.

Evens REGIS




Articles connexes


Afficher plus [7870]