RTPacific Contact Avis
 
29.05° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Exercice fiscal 2017-2018, UCREF présente son rapport

Exercice fiscal 2017-2018, UCREF présente son rapport



L’Unité centrale de renseignement financier (UCREF) a présenté, le week-end écoulé le rapport annuel sur les activités de blanchiment qui ont été émaillées de l’exercice fiscal 2017-2018. Selon Joseph Oldy Bellegarde, directeur général de l’institution, cinquante-neuf déclarations de soupçon (DS) et soixante-dix requêtes ont été traitées par la Direction centrale de la Police judiciaire, dont cinquante-six à travers le bureau des affaires financières et économiques et quatorze à travers le bureau des affaires criminelles (BAC).


L’exercice fiscal 2017-2018 a été riche en temps fort. Au cours de l’année fiscale 2017- 2018, l’Unité centrale de renseignements financiers (UCREF) a reçu, selon son rapport, cent quarante-cinq mille déclarations de provenance physiquement de fonds (DPF) repartis en quatre trimestres : quinze mille quatre-vingt-trois pour le premier trimestre, trente-neuf mille huit cent dix-neuf pour le deuxième, quarante-cinq mille huit cent treize pour la troisième et quarante-quatre mille neuf cent trente pour le quatrième et dernier trimestre de l’exercice.

Les déclarations de soupçon se divisent en deux parties. En ce qui a trait aux déclarations de soupçons (DS), il y a celles qui sont reçues par l’UCREF et celles qui sont produites par la cellule d’analyse de l’UCREF suite aux analyses des DPF reçues. Au cours de cet exercice, l’UCREF a reçu pendant les quatre trimestres, cinquante-sept (57) au cours du premier trimestre, cent onze (111) pour le deuxième trimestre, cent cinquante et un (151) pour le troisième trimestre et cent vingt et deux (122) pour le dernier trimestre. ET l’UCREF, de son côté, a produit soixante-douze (72) déclarations de soupçon au cours de l’exercice. Ces déclarations de soupçon (DS) ont été acheminées à la direction des enquêtes, les analystes de cette direction ont traité et classé un total de cinquante-trois (53) déclarations de soupçon pour manque de preuve (d’informations) au cours de l’exercice. Et parmi les déclarations de soupçon, six ont été traitées et transmises aux autorités compétentes pour les suites utiles à en croire les responsables de cette organisation.

D’autres requêtes ont été prises en compte au cours de cette période. L’UCREF traite également des requêtes pour d’autres institutions avec lesquelles elle travaille de concert telles que, le bureau des affaires financières et économiques (BAFE), le bureau des affaires criminelles (BAC). Au cours du premier trimestre UCREF a traité dix requêtes pour BAFE et dix requêtes pour le bureau des affaires criminelles, pour le deuxième trimestre aucune requête n’avait été traitée pour BAC, par contre, vingt-et-une requêtes avaient été traitées par BAFE, par le troisième trimestre l’UCREF n’a pas reçu de requêtes du BAC, et le BAFE leur a en envoyé que six. Donc, au cours de l’exercice fiscal 2017-2018, cinquante-six (56) requêtes avaient été traitées pour le Bureau des affaires financières et économiques (BAFE) et quatorze (14) par le Bureau des affaires criminelles (BAC).

Au cours de cet exercice, le système anti-blanchiment haïtien a été évalué par le Groupe d’action financière (GAFI), un organisme intergouvernemental dont l’objectif est d’établir des normes internationales en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En ce sens, tout un ensemble de mesures ont été adoptées parmi lesquelles des systèmes d’empreintes, un service d’enquête, d’archive celui de l’informatique ainsi que dans la direction générale et la direction générale adjointe. Ces mesures, précise l’UCREF, ont été prises aux fins de sécuriser le plus que possible les informations que traite l’UCREF.

Outre le traitement des dossiers reçus, L’UCREF a réalisé plusieurs séances de travail avec des institutions. Ils ont discuté sur l’importance de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et de s’informer aussi des difficultés. Les institutions qui prennent parti dans la lutte ont été également informées de la mise en place du nouveau système anti-blanchiment, AML (Anti-Money Laundering) qui sera opérationnel d’ici à la fin du mois de décembre 2018. Deux rencontres ont été effectuées avec les institutions étatiques dans l’objectif de mettre sur pied une Task- Force afin de travailler en synergie pour le renforcement de la capacité de l’État haïtien à lutter efficacement contre les crimes financiers.
Enfin, durant l’année fiscale écoulée, l’UCREF a reçu plusieurs visites de l’INL qui est le Bureau des affaires internationales de lutte contre le trafic de stupéfiants, de prévention et de répression (Bureau of International Narcotics and Law Enforcement Affairs, INL), une visite d’une délégation de l’Ambassade du Canada ainsi que le représentant de la Mission des Nations unies pour l’appui à la Justice en Haïti (MINUJUSTH).

L’objectif est de constater, entres autres, les avancées réalisées par la nouvelle administration, l’état d’avancement de l’installation du logiciel anti-blanchiment (GoAml) financé par l’Ambassade des États- Unis et l’importance de ce dernier dans le renforcement de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme en Haïti. Tandis que celles de la délégation de l’Ambassade du Canada et du représentant de la MINUJUSTH avaient pour objectifs de comprendre le rôle de l’UCREF dans la lutte contre les crimes financiers, les actions déjà posées et les perspectives de la nouvelle administration.

Jodel Alcidor




Articles connexes


Afficher plus [8284]