HAITI / POLITIQUE « Ann kanpe » plaide pour l’intégration des jeunes et des femmes dans la Politique haïtienne

Le mouvement socio-politique regroupant des représentants de l'Université d'État d’Haïti (UEH) et des universités privées de la capitale « An n kanpe“ se dit alarmé par l'accroissement spectaculaire du kidnapping dans le pays et exige que les jeunes et les femmes soient représentés dans tous les secteurs en Haïti. An n kanpe dénonce aussi l’irresponsabilité de L’État haïtien face à la situation de misère et inhumaine dans laquelle se trouve plongée la population haïtienne.

Les membres de cedit mouvement, qui est l'un des partis signataires de l’Accord pour une  gouvernance apaisée et efficace, critiquent les autorités haïtiennes qui, selon eux, restent passives par rapport aux actes maltraitance que subissent les Haïtiens sur les territoires étrangers plus précisément en République dominicaine.

Par ailleurs, «An n Kanpe» dénonce la discrimination du gouvernement d’Ariel Henry dans le cadre de son nouveau cabinet ministériel, qui marginalise les jeunes et les femmes qui ont du potentiel, qui peuvent servir le pays. « En outre, selon la Constitution du 29 mars 1987, à travers l'article 17-1, il est impératif que les femmes soient représentées dans tous les secteurs de la vie nationale, surtout au niveau de l’administration publique. Nous avons constaté que ce gouvernement ne respecte pas le quota de 30 % de femmes, ce qui nous fait comprendre que ce gouvernement écarte les femmes et les jeunes. En ce sens, nous demandons au Premier ministre de prendre en compte cette facette », a déclaré Jackson Louis Socrates, porte-parole du mouvement socio- politique An n kanpe, qui encourage les femmes haïtiennes et les jeunes à s’impliquer davantage dans la politique du pays et exhorte, du même coup, les autres secteurs de la vie nationale à faire de la politique, ce qui leur permettra, selon Jackson Louis Socrates de participer dans les différentes prises de décisions concernant le pays.

Parallèlement, Jackson Louis Socrates demande au Dr Ariel Henry de prendre toutes les mesures nécessaires afin d’établir un climat de sécurité dans le pays afin que la population haïtienne puisse vaquer librement à ses activités pendant les fêtes de fin d'année. « Par la même occasion, An n kanpe défend met en garde le Premier ministre qui travaille sur une augmentation du prix des produits pétroliers sur le marché local, c'est le peuple haïtien qui va en payer les frais », a -t-il conclu tout en invitant Ariel  Henry à s'engager de préférence dans la lutte contre le banditisme et la corruption pour le bien- être de tous les Haïtiens.

Vladimir Predvil

LAISSEZ UN COMMENTAIRE