Franckétienne, Emmelie Prophète Milcé et Louis Philippe Dalembert honorés à l'Académie française

La cérémonie de remise des prix littéraires de l’Académie française a eu lieu le 2 décembre 2021 sous la Coupole. À cette occasion, trois écrivains haïtiens ont été honorés. Il s'agit de Franckétienne, Emmelie Prophète Milcé et Louis Philippe Dalembert.

Trois écrivains haïtiens ont été honorés le jeudi 2 décembre 2021 dans l'enceinte de l'Académie française. L'écrivain Franckétienne, peintre, chanteur, romancier, poète et dramaturge a reçu le grand prix de la Francophonie. L’autrice du roman à succès du roman « Les villages de Dieu » a reçu le prix du rayonnement de la langue et de la littérature françaises. À cette occasion, elle a reçu la médaille de Vermeil. Et le prix François Copée a été décerné à Louis Philippe Dalembert et son recueil « Cantique du balbutiement ». Dalembert a reçu une médaille d'argent. Outre les trois écrivains haïtiens, plus de soixante autres personnalités issues du monde littéraire et artistique ont été distinguées pour l'année 2021. Une année 2021 qui marque les trois cent cinquante ans de prix littéraires décernés par l’Académie française (1671- 2021).

Dany Laferrièrre, qui a présidé cette séance annuelle, a salué l'œuvre importante de Franckétienne, un écrivain exceptionnel de la littérature francophone. « Il était temps que le grand écrivain haïtien, né en 1936, reçoive une pareille consécration en France. Poète, comédien, peintre et dramaturge, à chaque fois dans une folle démesure, puisqu'il a publié une quarantaine d'œuvres littéraires, écrit des centaines de chansons, peint des milliers de tableaux et joué ses pièces dans de nombreux pays. Franckétienne fait figure d'orgue dans cette Caraïbes francophone qu'il n'a jamais quitté durant les vingt-neuf ans de la dictature des Duvalier. À chaque vague d'arrestations, on s'inquiétait de sa disparition. Mais les gens n'ont pas oublié qu'il avait publié en 1972, « Ultra Vocal, ce hurlement contre la dictature », a rappelé Dany Laferrièrre.

En ce qui concerne Emmelie Prophète Milcé, elle a déjà publié treize livres dont « Les villages de Dieu », un roman explosif,  a souligné Dany Laferrièrre. L'académicien en a profité pour faire remarquer que Emmelie Prophète Milcé a reçu le grand prix de l'Association des écrivains de la langue française pour son récit « Le testament des solitudes ». Elle a été notamment à la tête de la Direction nationale du livre puis directrice de la Bibliothèque nationale d'Haïti. Toutes ces fonctions, a rappelé Laferrièrre,  ont permis à Emmelie de faire rayonner la langue française. Emmelie se présente volontiers comme une ouvrière de la culture et n'hésite pas à déclarer que la Francophonie est l'espace géopolitique dans lequel Haïti se meut avec le plus d'aisance ».

Louis Philippe Dalembert a reçu le prix François Copée pour son recueil « Cantique du balbutiement », un livre magnifique qui retrace l'enfance, a indiqué Dany Laferrièrre.

 

Schultz Laurent Junior

LAISSEZ UN COMMENTAIRE