Accueil » Actualité » Zéro tolérance dans le carnaval national

Zéro tolérance dans le carnaval national

16 février 2017, 10:59 catégorie: Actualité4 090 vue(s) A+ / A-

De gauche à droite, le maire des Cayes, Jean Gabriel Fortuné,

le commissaire du gouvernement, Yvon Pradel, et le directeur départemental
du Sud de la PNH, Mario Aubergiste. / Photo : Edver Serisier

 

Zéro tolérance et zéro mort, tel est l’objectif fixé par les autorités du département du Sud pour la réalisation du carnaval national de 2017. Les préparatifs sont à plus de 60 % terminés et des dispositifs exceptionnels sont envisagés pour la réussite de ce grand événement culturel et populaire.

Dans une conférence de presse le jeudi 16 février 2017, le maire de la ville des Cayes, Jean Gabriel Fortuné, accompagné du commissaire du gouvernement, Yvon Pradel, et du directeur départemental de la police, Mario Aubergiste, a donné les dernières directives de la réalisation du carnaval national dans la 3e ville du pays. Les autorités souhaitent que cette manifestation culturelle soit une réussite en termes de sécurité. Ainsi, des objectifs sont fixés et des mesures sont annoncées pour la réussite de l’événement. Zéro mort, c’est le plus grand objectif que les autorités disent vouloir atteindre. Pour y arriver, la méthode zéro tolérance sera appliquée selon ce qui a été convenu entre la police, la justice et les autorités municipales.

Le maire de la commune des Cayes, en plus du renfort de la police annoncé par le DDS, met à la disposition des autorités policières 1 500 jeunes ajoutés à la police municipale pour sécuriser le carnaval. Le directeur départemental Sud de la PNH, Mario Aubergiste, de son côté, parle de la mise en place d’un plan de sécurité à double volets : sur le temps et sur l’espace. Il précise que les patrouilles intensifieront leurs activités avant et pendant le carnaval. Aussi, informe-t-il que des présences policières seront constatées même sur des sites touristiques. Sans donner trop de détails, Mario Aubergiste ajoute que sur tout le parcours, le plan de sécurité prévoit une forte présence policière à l’intérieur comme à l’extérieur des activités carnavalesques.

De son côté, le commissaire du gouvernement des Cayes, Yvon Pradel, appelle la population à collaborer avec la police et la justice. Il déclare que des mesures exceptionnelles ont été prises conjointement avec la police pour freiner ceux qui auraient l’intention de troubler l’ordre public, notamment au cours de cette période. Le chef du parquet des Cayes, Yvon Pradel, adhère à la pratique zéro tolérance et invite la population à se défouler dans le calme.

Des retombées positives déjà annoncées

Avec le carnaval, annoncé dans le Sud en signe de solidarité aux victimes de Matthew, le maire de la commune des Cayes, Jean Gabriel Fortuné, déclare que des retombées positives sont déjà constatées. Il explique que les achats de matériaux de construction seront faits à 90 % dans le département du Sud. Mesure qu’il dit avoir prise en vue d’éviter que l’aspect économique de l’événement ne soit pris en otage par les grands commerçants de la capitale. Jean Gabriel Fortuné souligne que même les petits marchands sont en branle pour les activités carnavalesques. Le 1er citoyen de la ville des Cayes explique par ailleurs que les espaces aménagés pour les chars et le parking municipal sont aussi des points positifs ; ajoutés à la 2e rentrée de Gelée qui sera asphaltée à 80 %, la 2e grand-rue qui sera réhabilitée et la route de l’aéroport avec des réparations mineures. Réaliser tous ces travaux alors qu’il n’y pas encore un gouvernement à la tête du pays, c’est déjà un bon signe qui montre que les retombées seront énormes, martèle M. Fortuné.

Quant à l’avancement des préparatifs, une dizaine de groupes musicaux ont été confirmés selon les responsables. La construction des stands a démarré le jeudi 16 février 2017 et les responsables disent n’avoir pas l’intention de chômer jusqu’au jour J. Le comité national, présidé par Claudel Dumas, assisté selon le décret, par Serge Chéry s’était réuni ce jeudi pour les dernières planifications.

Il reste maintenant le budget qui doit être officialisé ce week-end selon les organisateurs du carnaval national qui précisent avoir gardé le même parcours du carnaval de 2012.

Edver Serisier

Comments

comments

scroll to top