Accueil » Economie » Vers la conformité des produits haïtiens

Vers la conformité des produits haïtiens

16 mai 2018, 8:16 catégorie: Economie10 804 vue(s) A+ / A-

A l’initiative de la Catholic Relief Service en partenariat avec l’Institut National d’Observation des politiques publiques INHOPP, plusieurs acteurs du secteur privé dans le Nord se sont réunis avec des responsables de syndicats d’ouvrier – de cadres de l’administration publique, mardi dernier, à l’Hostellerie du Roi Henry Christophe pour discuter de la conformité sociale du travail dans la région du Nord.

Cette activité s’est réalisée dans le cadre du Projet Proteje Kondisyon Travay Moun (ProKonTraM) de la Catholic Relief Service (CRS) en consultation avec l’Institut haïtien d’Observation de Politiques publiques (INHOPP) qui offre un accompagnement technique à ce projet.

Il vise à adresser la problématique du travail des enfants et des travaux forcés, a expliqué Jean Marie Roger. “ On est ici pour réfléchir, partager et apprendre davantage sur la conformité sociale dans la région du Nord qui vise à adresser la problématique du travail des enfants” a averti le directeur de projet à l’ouverture de cet atelier. Le projet de conformité sociale est l’une des trois composantes du vaste programme financé par le département de travail des États-Unis (United States département of Labor) dans le Nord et le Nord’Est qui vise à promouvoir l’instauration d’un cadre de travail décent, respectant les principes internationaux, notamment l’interdiction du travail des enfants et des travaux forcés.

D’une part, le président de l’INHOPP, l’économiste Fritz A. Jean, a signifié l’importance pour les entreprises de la région de se conformer aux normes de conformité sociale tout en prônant une nouvelle conscience universelle qui se développe en regard de la provenance des produits et leurs conditions de fabrication, et donc l’exigence pour Haïti de s’adapter aux exigences du marché international.

Dans son allocution, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Nord (CCIN), M. Marc Georges a félicité l’INHOPP et ses partenaires pour la mise en oeuvre de cet atelier et propose un accompagnement technique du projet aux entreprises via la CCIN pour l’adoption de ces normes. De son côté, le directeur départemental de l’ONA a situé pour l’assistance les actions de l’ONA et l’importance pour les entreprises de s’acquitter de leurs redevances envers l’institution.

Hansy Mars

 

Comments

comments

scroll to top