Accueil » Culture » Vers la 10e édition du Festival international de jazz de Port-au-Prince

Vers la 10e édition du Festival international de jazz de Port-au-Prince

05 janvier 2016, 10:50 catégorie: Culture456 vue(s) A+ / A-

À quelques jours du 23 janvier 2015, date de l’ouverture officielle du Festival international de jazz à Port-au-Prince, la Fondation Ayiti jazz vient de publier la programmation officielle des festivités.

Au programme : quinze (15) pays invités et huit (8) after-hours prévus par l’organisation du festival. Parmi les pays invités, on retrouve l’Allemagne, la Barbade, le Brésil, Cuba, le Chili, la France, le Panama, l’Espagne, les États-Unis, le Mexique, la République dominicaine, la Suisse.

Comme toujours, Haïti, siège du festival, sera bien représentée par des groupes venus de l’extérieur et de l’intérieur, avec la participation entre autres d’Emeline Michel, de Renette Désir, de Pauline Jean, de Sarah Jane, de Jean Caze, de Réginald Policard, de John Bern Thomas, de Rudy Nau, d’Erol Josué, de Jael Auguste, des groupes Tanbou lakay et Fallow Jah. D’ailleurs beaucoup d’entre eux joueront pour la première fois au festival.

Sur les diverses scènes retenues, le public aura à découvrir les talentueux musiciens haïtiens et étrangers au Parc historique de la Canne à sucre, appelé scène Prestige, où aura lieu le 23 janvier prochain le coup d’envoi officiel avec le groupe Haitian all Jazz stars qui regroupe des musiciens comme le trompettiste Jean Caze, Obed Calvaire, Godwin Louis, Mushi Widmaier et la chanteuse Pauline Jean.

Sur cette même scène, le public pourra voir évoluer dans la soirée, le trompettiste Thomas Siffling qui est l’un des pionniers du jazz électronique, l’un des grands noms de la jeune scène du jazz allemand. Un peu plus tard, ce sera le tour du saxophoniste alto Kenny Garrett qui reste l’un des meilleurs souffleurs de la jazzosphère contemporaine. 

Le lendemain du 24 janvier, le rendez-vous est pris sur la scène Air-France de Karibe hôtel avec les trois groupes venus du Canada, de Cuba et des États-Unis, sans oublier les spectacles des after-hours.

Autre groupe que nous vous proposons de découvrir, est le Chalengers composé de plusieurs musiciens haïtiens rencontrés en 2010 lors d’un séminaire à Port-au-Prince. Ils jouent des standards de jazz, œuvres des maitres du genre, et certains classiques traditionnels haïtiens, sous forme de Jazz kreyòl. 

Le mardi 19 janvier, la scène Digicel de la place Boyer devra accueillir le célèbre chanteur dominicain Johnny Ventura, le Roi du merengue, qui a connu la gloire dans les années soixante et soixante-dix. La seule représentante du Brésil s’appelle Éliane Elias. Elle est chanteuse et pianiste, égérie de la Bossa-Jazz, a travaillé avec les grands de la musique brésilienne : Toquinho et Vinicius de Morais. Elle a été nominée cinq fois aux Grammy Awards et a reçu de nombreux prix. Les 23 albums qui jalonnent sa carrière solo de plus de trente ans (elle a débuté à l’âge de 17 ans) sont régulièrement aux premières places dans les classements des ventes de jazz dans de nombreux pays.

Pendant toute la durée du festival, les intéressés pourront assister à des conférences et à des débats qui seront animés par les musiciens participants. Les organisateurs invitent les fans du festival à consulter leur page : papjazzhaiti.org

Comments

comments

scroll to top