Accueil » Édito » Un rapport qui dérange !

Un rapport qui dérange !

13 novembre 2017, 10:16 catégorie: Édito13 759 vue(s) A+ / A-

La commission sénatoriale d’enquête sur le Fonds Petro Caribe couvrant les périodes allant de septembre 2008 à septembre 2016 a rendu son rapport. Elle déclare que le Fonds Petro Caribe a été l’objet de détournement, de concussion, de malversation et prévarication de la part de ceux et celles qui sont indexés dans le présent rapport. La commission recommande que l’action publique soit mise en mouvement contre plusieurs anciens hauts fonctionnaires de l’État et aussi contre quatre firmes, ces dernières pour escroquerie.

Ce rapport vient renforcer encore plus les soupçons et même les certitudes de corruptions envers cet appareil d’État qui est censé gérer les biens de la nation aux bénéfices de tous. La lecture de ce rapport de plusieurs centaines de pages donne des frissons quand on pense que ce n’est peut-être que la partie visible de l’iceberg. Cet appareil d’État gère des milliards de gourdes depuis des décennies et même plus. Ce rapport ne fait que lever un voile, à la faveur de l’accès à l’information que permet cette nouvelle ère, sur des pratiques qui sont certainement monnaie courante. Ces pratiques consistent pour une mafia d’État, à détourner massivement toutes les ressources dont la nation est propriétaire, au profit de secteurs considérant ce pays comme une simple vache à lait.

Les recommandations de la commission seront-elles suivies ? Le mal est si ancré, si généralisé, que toute enquête sérieuse, tout procès peuvent mettre à mal tout un pan de notre société qui n’a vécu et qui ne continue à vivre qu’à la faveur de ce système de corruption si étendu. Qui aura les mains propres, qui n’aura aucune redevance, pour prendre sur ses épaules la charge de faire justice pour le peuple haïtien qui devra payer seul des dettes abyssales permettant la belle vie à une élite qu’on a trop l’habitude de qualifier de répugnante.

Ce rapport démontre surtout comment il est urgent d’établir l’état de droit dans ce pays, un état de droit où les vrais entrepreneurs peuvent offrir leurs services dans un cadre de compétitivité honnête et où les droits de chacun sont garantis. Un cadre où surtout la compétence et le respect de la loi deviendront la norme.

Ce rapport est devenu viral sur le net. Comment les autorités pourront-elles gérer ces informations qui mettent en cause des hommes souvent influents en place dans le système ? En l’accusant de partialité ? Peut-être que les auteurs du rapport n’ont pas investigué dans certaines sphères. Il n’en demeure pas moins qu’on se retrouve avec sur les bras une affaire colossale de corruption qu’une enquête plus approfondie menée par des experts, eux à l’abri de tout soupçon, épinglera certainement encore plus de personnes.

Pourra-t-on mettre ce rapport dans les tiroirs au nom de la sécurité d’État ? Pour éviter un scandale qui pourrait signifier la chute des anges ? Dans cette république où la misère de la population est due principalement aux détournements des ressources publiques par une minorité, ces mêmes anges peuvent avoir le pouvoir de déposer un baiser d’oubli sur le front d’une société déjà zombifiée.

Gary Victor

Comments

comments

scroll to top