Accueil » Economie » Tourisme : une opportunité pour la ville des Cayes selon Edver Serisier

Tourisme : une opportunité pour la ville des Cayes selon Edver Serisier

12 mars 2018, 8:08 catégorie: Economie14 859 vue(s) A+ / A-

Edver Seriser.

 

Dans sa soutenance, le samedi 10 mars 2018 dernier, le jeune économiste, Edver Serisier, a affirmé que le tourisme est un vecteur de développement potentiel pour la commune des Cayes. Après plusieurs analyses théoriques, supportées par des résultats d’enquête, il a fait certaines recommandations aux autorités locales afin de concrétiser les objectifs de son étude pour laquelle il a obtenu 85 sur 100 après délibération du jury.

« Apport du tourisme au développement socio-économique de la commune des Cayes. Une étude sur la plage : Gelée (période 2010-2015) » est le thème de sa recherche en économie du développement comptant pour l’obtention de son grade de licencié en sciences économiques à l’école de Droit et des Sciences économiques des Cayes (EDSEC) qui relève de l’université d’État d’Haïti. Par-devant les responsables du décanat de l’EDSEC, un jury formé d’un trio, et plus d’une cinquantaine cadres professionnels et étudiants, l’impétrant a soutenu sa thèse le samedi 10 mars dernier.

Dans sa forme, Edver Serisier a présenté son document de quatre-vingt-dix-huit pages, rédigé en six chapitres et séquencé en quatre parties. Il a utilisé la méthode déductive pour développer sa thèse en s’accentuant sur le tourisme comme une industrie mondiale et un vecteur de changement pour les sociétés.

Considérant l’essor continu et diversifié du secteur touristique dans le monde et son apport dans le développement ; considérant qu’Haïti, comme pays tropical, a tous les attraits touristiques naturels pour initier un processus de développement axé sur ce secteur, notamment via le tourisme balnéaire, l’un des types les plus rependus dans le monde ; considérant que la plage de Gelée, située dans la ville des Cayes, est une destination touristique potentielle pour la 3e ville du pays ; et enfin, considérant que cette plage, qui devrait représenter une mine naturelle pour ladite commune, est entourée de quartiers défavorisés, entre autres, Gelée sur roche, Labiche et Derrière-Fort, reflétant tous le niveau de pauvreté des habitants ; l’impétrant, Edver Serisier, s’était donné pour mission de trouver réponse à la question : « Comment le tourisme, à partir de la plage de Gelée, peut-il contribuer au développement socio-économique de la commune des Cayes ? »

Ce qu’il a expliqué à travers des théories économiques dont : celle de l’avantage comparatif de David Ricardo, économiste britannique, stipulant que chaque pays, dans un contexte de libre échange, doit se spécialiser dans le secteur ou les produits pour lesquels il a le plus d’intérêt ou dispose d’un avantage relatif. Aussi, a-t-il évoqué la loi des débouchés de Jean-Baptiste Say, économiste français « l’offre crée sa propre demande » et celle de John Maynard Keynes « Offre égale à la demande » et qui veut que le marché s’équilibre toujours. Enfin pour asseoir le processus de développement proposé, l’impétrant a mis en exergue les approches par les capacités individuelles d’Amartya Kumar Sen, économiste indien, et celles par les capacités collectives de Sabina Alkire.

Après avoir soutenu son document de recherche par plus d’une dizaine de questions, le jury a délibéré et a octroyé 85 sur 100 à Edver Serisier pour la forme et le fond de son travail ainsi que pour la qualité de son exposé oral.

Le jeune économiste n’a pas voilé sa satisfaction. Son objectif étant atteint, il souhaite poursuive sa formation par une spécialisation en sciences économiques. Aussi, appelle-t-il les instances concernées à considérer sa documentation dans les études liées au développement touristique de la commune des Cayes ; ce, aux fins d’amélioration du niveau de vie des habitants de la zone..

Martine Vancol

 

Comments

comments

scroll to top