Accueil » Actualité » Taïwan célèbre ses 106 ans de souveraineté

Taïwan célèbre ses 106 ans de souveraineté

11 octobre 2017, 10:14 catégorie: Actualité2 352 vue(s) A+ / A-

La présidente de la République de Chine Taiwain, Ing-Wen Tsai.

 

Tous les yeux sont rivés sur la République de Chine (Taïwan). Ce pays célèbre ses cent-six (106) ans de souveraineté le 10 octobre 1911. Un total de 6 393 expatriés est rentré au bercail en vue de prendre part aux activités festives allant de la période du 9 au 15 octobre 2017. Plusieurs délégations et hauts dignitaires étrangers issus du monde entier y ont été également remarqués lors des différentes cérémonies officielles y relatives. Ce, en vue d’arriver à une meilleure Taiwan dans l’intérêt de tous ses enfants.

L’atmosphère est à la fête en République de Chine (Taïwan). La quasi-totalité des institutions commerciales et scolaires a fermé ses portes durant cette période festive allant du 9 au 15 octobre prochain. C’est congé. L’administration publique a également chômé. Toutes les catégories sociales y participent. Élèves, étudiants, enseignants, médecins, avocats, officiers de police et militaires font partie des différents défilés devant marquer d’une pierre blanche ce mardi 10 octobre 2017, ramenant les cent-six ans d’indépendance de cette jeune nation de l’Asie du Sud-Est. Et la présidente de la République, Ing-Wen Tsai, a été formelle. Nous sommes disposés à accueillir tous les compatriotes d’ici et d’ailleurs sans tenir compte de leur appartenance politique ou de leur tendance idéologique. C’est ce que signifie le jour national qui est célébré cette année autour du thème « une Taïwan meilleure ».

Pour soutenir ses propos, la cheffe de l’État a fait savoir que cette idée a été manifeste. Depuis, le 20 mai dernier, date de son investiture à la magistrature suprême de la République, cette bataille a pris un nouveau tournant au niveau de la population. C’est ainsi qu’elle dit assumer ses pleines responsabilités en vue de matérialiser cet ambitieux projet dans l’intérêt des 23.55 millions habitants du pays. Son gouvernement, affirme-t-elle, s’engage à travailler dur en privilégiant trois aspects-clefs de sa bataille. À titre d’exemple, elle a souligné la nécessité d’honorer ses engagements, d’accélérer la réforme et d’améliorer les conditions socio-économiques de vie de ses concitoyens. « Nous ne ménagerons aucun effort dans le cadre de la transformation de l’économie taiwanaise et de sa structure industrielle », a expliqué Mme Tsai.

Pour ce faire, sa démarche comprend la bataille contre les problèmes liés aux pénuries. À ce titre, elle a évoqué cinq (5) problèmes majeurs auxquels le secteur privé des affaires de son pays est confronté. Elle en veut pour preuves, le conflit terrien, le rationnement d’électricité, le manque d’accès à l’eau (potable). S’ajoute à cela le manque d’emplois et de la main-d’oeuvre qualifiée nécessaires. Sans omettre la mise en oeuvre d’un programme d’innovation industrielle qui est en passe d’atteindre sa vitesse de croisière, soulignant la nécessité de poursuivre avec les travaux au niveau des infrastructures. Cette démarche, fait-elle remarquer, contribuera à la promotion des investissements à l’intention des compagnies locales et internationales. Elle a toutefois tenu à préciser la nécessité de procéder à une réforme fiscale indispensable à cette bataille devant conduire à la satisfaction des besoins de la population.

Et le programme de logements sociaux doit se poursuivre. Cette démarche, souligne Ing-Wen Tsai, ne consiste pas en une révision de l’accord signé récemment autour de ce dossier. D’autant qu’un effectif de 30 000 unités de logement sont en phase de construction à l’échelle nationale. Entre-temps, le secteur sanitaire doit être renforcé. Elle a réitéré son engagement de mettre en oeuvre un plan de santé de 2.0 à long terme. Ce qui permettra, en dépit de l’existence des 720 communautés et centres publics travaillant dans ce secteur, à augmenter rapidement leur nombre d’ici les trois prochaines années. Ce, en vue de favoriser l’accès aux soins de santé à tout un chacun dans les parages de son domicile sans aucune difficulté.

Dans cette optique, le secteur éducatif ne doit pas être à la traine. La présidente de la République le croit dur comme fer. Elle a aussi renouvelé sa détermination d’améliorer le programme d’éducation des enfants dès la petite enfance. Ainsi, un total de 1 000 établissements publics de quatre ans sera-t-il créé. Ce, en vue d’en augmenter le pourcentage à 10. Ce qui contribuera à alléger la charge des jeunes parents en leur accordant beaucoup plus de choix et d’opportunités dans le cadre de l’accompagnement de leur progéniture.

Par ailleurs, Mme Tsai a mis l’emphase sur un ensemble de points importants dans le cadre de la vie de son pays estimé à 36 197 kilomètres carrés. À titre d’exemple, elle a, entre autres, cité la réforme du service de la pension civile, la tenue d’une conférence nationale axée sur la reforme de l’appareil judiciaire. S’ajoute à cela la lutte contre le trafic illicite de stupéfiants via une coopération multinationale. Sans compter la bataille continue pour la sauvegarde de la démocratie et de la liberté. Ce qui, affirme-t-elle, s’avère indispensable sans l’apport des différentes institutions républicaines, notamment les frères et soeurs en uniforme défendant leur mère patrie, Taïwan.

Reynold Aris

raris@lenational.ht

Comments

comments

scroll to top