Accueil » Culture » Stanley Junior Lundy, un blogueur talentueux à la recherche de mécènes

Stanley Junior Lundy, un blogueur talentueux à la recherche de mécènes

05 décembre 2017, 9:59 catégorie: Culture4 276 vue(s) A+ / A-

Le blogueur et responsable de StainMedias,
Stanley Junior Lundy.

 

Jeune entrepreneur et publiciste, Stanley Junior Lundy vient de rafler deux prix à l’échelle internationale cette année. De plus, il est invité en Afrique. Mais, faute d’argent il risque de ne pas se présenter. Il cherche le concours de mécènes et du ministère de la Culture.

Le National : Parlez-nous un peu de Stanley Junior Lundy ?

Stanley Junior Lundy : Je suis un jeune de 22 ans, entrepreneur et blo­gueur. J’ai deux compagnies qui sont JLEYNEWS et STAINMEDIAS. En 2016, j’ai remporté le prix Best pro­mo HMIMA avec JLEYNEWS en février 2017. J’ai créé Stainmedias, j’ai commencé à faire du network marketing, j’ai étudié l’informatique bureautique, je parle deux langues, j’ai créé un site web, je fais la gestion des comptes et la publicité.

L.N. : Quels sont les services offerts par vos deux entreprises ?

S.J.L. : JLEYNEWS est un réseau de promotion. Nous travaillons avec les jeunes artistes, groupes musi­caux, nous supportons en général la musique haïtienne.

L.N. : Avec qui avez-vous déjà travaillé, et sont-ils satisfaits de votre travail ?

S.J.L. : Nous sommes un web site qui fait la promotion de la musique haïtienne à travers le monde. Nous avons réalisé des entrevues avec des stars nationales et étrangères telles que : Tania Saint-Val, Miu, Misty Jean, Rutshelle, Oswald Senkop, Zip, Djakout number 1, Saj Mizik…

L.N. : Comment êtes-vous arrivé dans le business ?

S.J.L. : Tout a commencé à l’école. C’était au Collège Dominique Sav­io. À cette époque mes camarades jouaient au tambour et d’autres faisaint du Rap, nous étions des amateurs. Je leur ai dit que j’allais m’occuper de leur promotion, ils ne me croyaient pas capable. Je me souviens de ma première expéri­ence c’était avec Miu, ensuite Sofly qui est un ami, un frère pour moi m’avait donné la possibilité de tra­vailler avec son groupe musical qui est Zip konpa.

L.N. : Qu’en est-il des prix que vous avez remportés ?

S.J.L. : Pour l’année 2016, j’ai raflé les prix Best promo pour des travaux que j’avais réalisés pendant la péri­ode 2015-2016 avec le comité HMI­MA Hip Hop à travers le monde. Les remises des prix ont été faites à Miami le 15 octobre 2016 et le 28 octobre 2017.

L.N. : Que demandez-vous à un artiste ou à un groupe pour travailler pour lui ?

S.J.L. : Si le produit est bon, je l’accompagne parce que je travaille pour la musique haïtienne.

L.N. : Quels sont vos projets pour l’année à venir ?

S.J.L. : Pour l’année 2018, je travaille sur des projets personnels et je vais honorer en avril une invitation au Sahel hip-hop, c’est un festival qui aura lieu au Niger, Afrique.

Propos recueillis par :

Walcam

Comments

comments

scroll to top