Accueil » Actualité » “Aucun Sénateur ne partira l’année prochaine” dixit Youri Latortue

“Aucun Sénateur ne partira l’année prochaine” dixit Youri Latortue

05 décembre 2017, 11:08 catégorie: Actualité4 453 vue(s) A+ / A-

Le président du Sénat de la République, Youri Latortue.

 

« Aucun Sénateur ne partira l’année prochaine, car il ne devrait pas y avoir d’élections avant 2019 ». Ces déclarations sont du président du grand-Corps, Youri Latortue, qui a informé cependant que le Sénat est ouvert aux discussions afin de trouver un compromis sur le dossier du mandat des 10 Sénateurs élus en 2e position lors des législatives de 2015.

Antonio Chéramy, Evalière Beauplan, Nawoon Marcellus, Jacques Sauveur Jean, Carl Murat Cantave, Wilfrid Gélin, Ricard Pierre, Hervé Fourcand, Saurel Jacinthe et Francenet Dénius, sont les dix sénateurs concernés par le renouvellement du tiers du Sénat, dont le mandat devrait arriver à terme l’année prochaine. Le sénateur Latortue a tenu à souligner que si les élections s’organisent selon les délais constitutionnels le nouveau tiers du Sénat et les députés de la 51e législature entreront en fonction en janvier 2020. « Les élections des sénateurs normalement doivent avoir lieu en 2021 parce que les sénateurs sont élus pour 6 ans. Comment peut-on dire à ces élus que leur mandat terminera l’année prochaine ? », a-t-il martelé.

Selon le président du grand-Corps, dans le cadre d’un compromis politique les sénateurs pourraient accepter de partir en 2019 pour éviter le pire en acceptant les élections du tiers du Sénat et des députés. Sur ce point, le Palais national et le Sénat tentent de trouver une solution en mettant en place une commission mixte composée du secrétaire général du Conseil des ministres, Rénald Lubérice, et des conseillers spéciaux du chef de l’État Liné Balthazar et Gerd Pasquet, pour l’exécutif, et les sénateurs Carl Murat Cantave, Ronald Larêche et Kedlaire Augustin pour le Sénat, a fait savoir le président du grand Corps.

Pour le président de la République, ces élections devront avoir lieu en octobre de l’année prochaine. Cependant, pour l’élu de l’Artibonite monsieur Youri Latortue et les dix parlementaires concernés évoquant la Constitution qui stipule que les sénateurs sont élus pour six ans, ces élections ne devront pas avoir lieu avant octobre 2019.

Dans une rencontre avec des sénateurs la semaine dernière, Jovenel Moïse a dit vouloir organiser les élections en octobre 2018. Ce que les parlementaires n’ont pas accepté. Ils ont évoqué la Constitution selon laquelle les sénateurs sont élus pour six ans, ainsi ils devraient partir en 2021. Le sénateur Latortue a indiqué que dans la réalité lors des élections de deux sénateurs, le premier a un mandat de six ans et le deuxième un mandat de quatre ans. Actuellement il y a une discussion pour fixer la durée du mandat, a-t-il dit.

« Les sénateurs, selon la Constitution, sont élus pour six ans, mais en même temps un de ses articles stipule que le mandat des sénateurs est renouvelable par tiers. Ces deux articles sont complémentaires. Quand les élections ont lieu à temps, il n’y a pas de problème. Mais si elles ne se tiennent pas à temps, il faut déterminer les mandats tout en respectant le temps constitutionnel de l’élection des sénateurs », a expliqué Youri Latortue, qui croit que ce problème est imputable au fait que les élections n’ont jamais eu lieu à temps dans le pays. Une situation qui montre encore une fois l’incompétence et le fonctionnement archaïque des dirigeants politiques haïtiens.

Max Rosebert Shoewer Lubin

Comments

comments

scroll to top