Accueil » Actualité » Les résultats sont satisfaisants, selon Jacques Thomas

Les résultats sont satisfaisants, selon Jacques Thomas

09 octobre 2017, 8:59 catégorie: Actualité3 216 vue(s) A+ / A-

Le président de la République,

Jovenel Moise en pourparlers avec le coordonnateur de la Caravane du changement,

l’agronome Thomas Jacques.

 

 

Dans le cadre des lundis de la presse, le coordonnateur de la Caravane du changement, Jacques Thomas, a présenté un rapport détaillé de l’avancement et des perspectives de ce programme, notamment dans le Grand Sud du pays. Selon le coordonnateur, les résultats sont satisfaisants et les progrès réalisés dans le cadre de la Caravane sont visibles.

D’après les précisions apportées par le coordonnateur, la caravane n’est pas un projet, encore moins un programme, c’est au contraire une stratégie permettant à l’État de mieux coordonner l’action du gouvernement au profit de la nation. La Caravane, dit-il, c’est l’implication de toutes les forces vives de la nation. Une cellule de pilotage est là pour coordonner les plans d’opération préparés par les ministères en consultation avec les Casec, maires, députés et sénateurs.

À en croire le coordonnateur, dans le plan de la Caravane il y a deux axes extrêmement importants. Ce sont l’opération coup de poing qui ne va pas au-delà de 8 mois, et l’opération structurante. Cette deuxième opération comporte plusieurs axes d’intervention et se déroule à moyen et à long terme. C’est aussi une opération consiste à continuer les travaux déjà réalisés à partir de l’opération coup de poing.

La caravane commence déjà à fournir des résultats, selon l’avis de Jacques Thomas. Les travaux réalisés sur les 32 000 hectares de terre au niveau de la Vallée de l’Artibonite ont permis d’aboutir à une production supplémentaire de 30 000 tonnes de riz dans la vallée. En outre, le coordonnateur a fait savoir qu’à l’aide des endiguements construits par la Caravane, des écoles sont actuellement protégées dans la commune de Maissade.

L’une des satisfactions des initiateurs de la Caravane, explique le coordonnateur, c’est la validation des élus locaux, départementaux et des organisations de la société civile du plan établi dans le cadre du programme de la caravane du changement pour les trois départements au niveau du Grand Sud. Déjà, plus de 100 kms de routes sont réhabilités.

En dehors de ces travaux de construction de routes réalisés par le ministère des Travaux publics, transport et communication (MTPTC), le ministère de l’Environnement, le ministère de l’Agriculture et le Centre national des équipements (CNE) interviennent au niveau des rivières et réalisent d’importants travaux afin d’empêcher d’éventuelles inondations au niveau de ces départements.

Afin de préparer la campagne d’hiver, le ministère de l’Agriculture a réalisé des travaux de curage des canaux d’irrigation afin de rendre l’eau disponible pour la campagne. 60 000 mettre linéaires de curage de canaux d’irrigation ont été réalisé. Quant au ministère de l’Environnement, il s’est fait le devoir de réaliser des travaux de reboisement et de traitement des bassins versants. Trois centres de production de plantules ont été implantés. Chacun de ces centres va produire 4.5 millions de plantules afin de reboiser le Grand Sud.

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a aussi effectué certains travaux dans le cadre de la caravane. À travers le Fonds d’assistance économique et sociale (FAES), ce sont au total 474 salles de classe qui ont été réhabilitées afin de faciliter la rentrée des classes. Le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) a aussi contribué à donner satisfaction aux gens du Sud, selon le coordonnateur du programme. Environ 15 000 individus ont été examinés par des médecins à travers des cliniques mobiles. Pour éviter la malaria, au moins 150 000 moustiquaires ont été distribués.

Concernant le volet électrification rurale, le MTPTC a déjà distribué plus de 850 kits de systèmes d’énergies solaires. À travers le Fonds d’assistance économique et sociale (FAES), ce sont au total 474 salles de classe qui ont été réhabilitées afin de faciliter la rentrée des classes. S’agissant des logements sociaux, l’Entreprise publique de promotion des logements sociaux (EPPLS) a lancé la construction de 2 000 maisons. À travers le Fonds d’assistance économique et sociale (FAES), ce sont au total 474 salles de classe qui ont été réhabilitées afin de faciliter la rentrée des classes.

Evens RÉGIS

Comments

comments

scroll to top