Accueil » Tribune Parlementaire » Une résolution sur l’état d’urgence et les fonds d’urgence adoptée au Sénat

Une résolution sur l’état d’urgence et les fonds d’urgence adoptée au Sénat

04 mai 2017, 10:28 catégorie: Tribune Parlementaire21 980 vue(s) A+ / A-

Le Sénat adopte une résolution demandant à l’exécutif de déclarer l’état d’urgence.

 

On reconnaît au Parlement les fonctions délibératives, de contrôle, et de représentation juridictionnelle. Dans ce contexte, le Parlement organise régulièrement soit des séances plénières, soit des séances de travail extraordinaires ou spéciales en vue de se mettre en phase avec leur noble mission de parlementer sur ce qui est d’intérêt général. Du lundi 1er mai au vendredi 5 mai, des activités ont été organisées dans les deux chambres du corps législatif.

Vote d’une résolution sur l’état d’urgence et les fonds d’urgence au Sénat.

Touchés par la vulnérabilité de l’environnement au niveau national et dans le grand Sud (Départements du Sud, de la Grand’Anse, des Nippes et du Sud-Est) en particulier, dixsept (17) des dix-huit (18) membres du grand corps présents ont voté, ce mercredi 3 mai 2017, une résolution sur l’urgence environnementale. Les initiateurs de cette résolution prise à l’intention de l’Exécutif, sont les sénateurs Carl Murat Cantave, Rigaud Bélizaire, Pierre Francois Sildor, Sorel Jacinthe et Hervé Fourcand. Ils demandent à l’exécutif d’élaborer et de mettre en oeuvre un plan d’urgence environnemental national. Plus loin, les pairs conscrits exigent à l’Exécutif de faire dépôt, au Parlement, d’un plan opérationnel budgétisé…

 La Francophonie promet de l’aide au Parlement

 L’Organisation internationale de la Francophonie et le Sénat accusent de relations jadis fructueuses. Dans le but de renouer avec la coopération qui vise le renforcement des capacités du Parlement haïtien, le président du Sénat, M. Youri Latortue, et le directeur des affaires politiques et gouvernance démocratique de l’OIF, M. Georges Nakseu Nguefang se sont entretenus en vue de discuter de l’appui que L’OIF entend octroyer au Parlement. Il est à noter que l’OIF est une institution qui regroupe des États qui ont en commun le français et partagent des valeurs telles la diversité culturelle, la paix, la gouvernance démocratique, l’État de droit, etc.

Le vote du projet de loi sur l’Ucref à la Chambre basse

Après son vote au Sénat, le projet de loi portant organisation et fonctionnement de l’Unité centrale de Renseignement financier (Ucref) attend la bénédiction de la Chambre basse qui n’y parvient toujours pas faute de quorum lors des séances, malgré plusieurs tentatives. Si elle a permis à l’exécutif de déposer cinq (5) projets de loi, la séance du mardi 2 mai 2017, à la Chambre basse, avait pour vocation de procéder au vote du texte déposé par l’exécutif sur l’Ucref qui définit le mode de fonctionnement. Avant d’être soumis à l’Assemblée des députés, une commission spéciale, présidée par le député Price Cyprien, a effectué les travaux techniques et a recommandé aux députés de voter en faveur de cette loi qui relève d’une importance capitale pour la bonne santé financière du pays. Toujours en souffrance à la Chambre basse, ce texte pourrait être voté aujourd’hui avant le départ en vacances des députés, le lundi 8 mai 2017.

 Réginald CALIXTE

Comments

comments

scroll to top