Accueil » Actualité » Pour le renforcement des capacités financières des communes du Nord

Pour le renforcement des capacités financières des communes du Nord

12 mars 2018, 8:25 catégorie: Actualité3 006 vue(s) A+ / A-

Le directeur adjoint de la DGI, Lubonheur Loredant.

 

Sous l’initiative du ministère de l’Économie et des Finances (MEF), du ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales (MICT), et de la Direction générale des Impôts (DGI) des maires et des responsables fiscaux des 19 communes du département du Nord, ont pris part, le vendredi 9 mars 2018, à une journée de travail dans le cadre de la mise en place du Programme d’évaluation des potentialités fiscales des communes (PEPFIC).

Selon ce qu’a précisé le directeur général adjoint de la DGI, Lubonheur Loredant, cette activité s’inscrit dans le cadre de la recherche d’une synergie des actions des institutions publiques pour le renforcement des capacités financières des communes du département du Nord. Constatant la qualité des services qu’offrent les mairies, poursuit le DG adjoint, il est nécessaire de renforcer leurs capacités en vue de collecter au maximum les recettes nécessaires pour servir la population.

C’est une journée de travail réalisée également dans le but de lier les relations entre la DGI et les mairies de telle sorte que le niveau des recettes soit augmenté, afin d’élargir l’assiette fiscale au niveau de ces municipalités. Cette journée de travail va permettre aux maires et responsables fiscaux d’avoir des outils nécessaires pour collecter les taxes au niveau des communes respectives, et également permettre aux maires et agents de la DGI, d’avoir une compréhension de la loi fiscale pour une application uniforme.

À travers une plateforme facilitant la communication, les mairies et la DGI vont échanger certaines informations à propos des taxes collectées par la DGI. Selon le directeur de la direction d’Analyse et des Statistiques à la DGI, Henri Claude César, les mairies collectent seulement 6% des recettes, alors qu’elles ont des potentialités économiques diverses. Cependant, indique-t-il, elles n’ont pas de moyens adéquats pour collecter les taxes pour mieux servir la population.

De son côté, le vice-président de l’Association des maires du Nord, Saül Claudin, a applaudi l’initiative de la DGI visant à inventorier les potentialités fiscales des mairies qui font face à de sérieuses difficultés économiques. « Cet atelier de travail nous est utile, il nous permettra d’avoir des données et instruments techniques nécessaires pour augmenter nos recettes fiscales afin de fournir les services de base à la population », a-t-il fait savoir.

Le maire adjoint de la commune de Milot, Henry Claude Télémaque, abonde dans le même sens, voyant dans cette démarche un moyen fondamental vers l’autonomie des communes, notamment celles qui font partie de la troisième catégorie, et qui dépendent des subventions de l’administration centrale.

Hervé Délima

Comments

comments

scroll to top