Accueil » Diaspora » Remontée du sentiment anti-haïtien aux Bahamas

Remontée du sentiment anti-haïtien aux Bahamas

05 février 2018, 10:00 catégorie: Diaspora30 268 vue(s) A+ / A-

L’île d’Abaco, où l’incendie a eu lieu la semaine dernière.

 

Depuis quelques années, on enregistre une remontée constante du sentiment antihaïtien aux Bahamas. Ces derniers jours, selon le témoignage de certains compatriotes contactés sur place, ce sentiment est à son paroxysme, et pose de sérieux risques contre l’intégrité physique des Haïtiens, et des Bahamiens d’origine haïtienne.

Ces risques ont failli se matérialiser le dimanche 28 janvier dernier lorsque, aux environs de 5:30 AM, un individu aujourd’hui interpellé a mis le feu à deux habitations de fortune dans le bidonville de The Mud, situé sur l’île d’Abaco. Le brasier s’est rapidement étendu sur une bonne partie de cette communauté, incendiant, selon les autorités, 55 maisonnettes de fortune où logeaient 170 Haïtiens et Bahamiens d’origine haïtienne, dont des enfants.

Les autorités bahamiennes ont rapidement déployé les grands moyens pour voler au secours de leurs compatriotes, les abritant dans l’église Church of God, en attendant qu’ils puissent être placés ailleurs.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup de Bahamiens ont exprimé leur soutien à l’auteur de cet incendie. Dans les réactions enregistrées, on accuse les Haïtiens de transplanter d’Haïti des pratiques de construction anarchiques dans les bidonvilles où ils vivent. Certains ont même assuré que tant que les Haïtiens ne seront massivement déportés, ces incendies criminels continueront.

Il faut souligner que les Bahamas abritent une forte population haïtienne, et qu’au sein de la population de ce pays, nos compatriotes sont perçus comme une menace à l’identité et à l’intégrité nationales. Bahamas a une population d’environ 400.000 habitants, dont 80.000 d’Haïtiens, vivant sur une superficie de 13.878 Km2. Le revenu per capita y est de $25.270, contre $761 pour Haïti.

L’île d’Abaco, où l’incendie a eu lieu la semaine dernière, abrite les plus grands bidonvilles du pays, dont The Mud, Sand Banks et Pigeon Peas.

Frandley Denis Julien

Comments

comments

scroll to top