Accueil » Actualité » Remontée des actes de banditisme

Remontée des actes de banditisme

12 avril 2018, 9:44 catégorie: Actualité1 128 vue(s) A+ / A-

Dans moins de deux jours, trois cas de crimes ont été enregistrés dans le département du Nord-Ouest. Dans la nuit du lundi 9 avril 2018, des bandits armés non identifiés ont criblé par balle Saint-Jeanne Cadet en sa résidence privée, à Saint-Louis-du-Nord. Malheureusement, les criminels qui auraient pénétré dans l’enceinte de la maison à travers un couloir ont pris la fuite, après avoir commis leur forfait. Transportée d’urgence à l’hôpital autrichien, Mme Cadet a succombé à ses blessures.

Dans l’après-midi du mercredi 11 avril, un autre acte criminel a été enregistré où des hommes lourdement armés ont fait irruption à la succursale de la « Kès Koperativ pou lespwa » (KOPLES) dans la commune de Bassin Bleu. Une somme importante d’argent a été emportée et un agent de sécurité répondant au nom de Fortuné Joseph est tombé sous les balles assassines au même instant. Après avoir commis leur forfait, les bandits ont volé un fusil de calibre 12 appartenant à la victime, selon les témoignages de certains citoyens sur place au moment de l’action.

En s’échappant avec précipitation pour regagner leur voiture qui était stoppée à environ une quinzaine de mètres de la caisse, ces malfrats ont rencontré un agent en civil du nom de Claudy Merceval, qui descendait son pickup pour savoir ce qui était en train de se passer, ils lui ont tiré dessus. Le policier a aussitôt rendu l’âme, après avoir reçu plusieurs cartouches, selon les premiers éléments d’information du commissaire divisionnaire Jackson Hilaire, joint au téléphone par le quotidien « Le National ». Les bandits avaient en leur possession, un véhicule tout-terrain et une motocyclette. Ils ont établi un point de surveillance aux environs du sous-commissariat de Bassin Bleu au moment de l’action. Ces individus ont emporté tout l’argent de la caisse, selon Dr Rony Pierre, président du conseil d’administration de la KOPLES. « Il y a une équipe qui est sur place pour évaluer les pertes en matériels. Le conseil juridique de la caisse travaille sur les dossiers. Et pour l’instant je suis en train de gérer les parents de l’agent de sécurité victime », a-t-il indiqué.

La mort brutale et tragique du policier Claudy Merceval en ce mercredi 11 avril constitue un coup dur porté à l’institution policière qui compte déjà pas mal de victimes dans son rang. D’autant que dans la majorité des cas, il s’agit des actions initiées par des bandits. Soulignons que le véhicule utilisé par les malfrats pour commettre leur acte criminel est actuellement sous le contrôle de la police à Gros- Morne, où ils l’ont abandonné pour s’enfuir par d’autres voies et d’autres moyens de transport. « Ce matériel (indice) nous permettra de commencer notre enquête », a précisé le directeur départemental de la police dans le Nord-Ouest, le commissaire Jackson Hilaire.

Marc Edy Ossam

Comments

comments

scroll to top