Accueil » Actualité » REFERANS exige une augmentation salariale pour les enseignants de l’EFACAP

REFERANS exige une augmentation salariale pour les enseignants de l’EFACAP

07 février 2018, 10:55 catégorie: Actualité457 vue(s) A+ / A-

Lors d’un entretien accordé au quotidien le National, le mercredi 7 février, les responsables du Regroupement des enseignants du fondamental pour une éducation rénovée par des actions nouvelles et solidaires (REFERANS), ont exprimé leur solidarité avec les professeurs de l’EFACAP. Ils exigent une augmentation de salaire et la nomination des professeurs qui ont participé aux concours de l’OMRH.

Jaques Ronald Jean et Vigny Sylvain, respectivement l’organisateur national et Porte-parole, sont les deux personnalités de cette organisation syndicale qui se sont entretenus par la rédaction du journal Le National. Ils ont fait des recommandations aux autorités en vue de favoriser le bon fonctionnement de l’EFACAP. Limitation du temps de l’apprentissage dans le système éducatif haïtien, augmentation du salaire des employés de l’EFACAP, paiement des arriérés de salaires sont, entre autres, les principales propositions formulées par les responsables de REFERANS qui ont déjà réalisé trois marches pacifiques en vue de faire passer leur revendication.

Selon l’organisateur national de REFERANS, Jacques Ronald Jean, les différentes marches organisées ont pour objectif de dénoncer les diverses formes d’injustices dont sont victimes les employés des écoles fondamentales d’application centre d’appui pédagogique (EFACAP). Dans son intervention, il a rappelé la véritable fonction de l’EFACAP, qui dit-il, lui, représente le véritable moteur d’une éducation de qualité. Selon lui, les difficultés auxquelles font face les employés de l’EFACAP ne datent pas d’aujourd’hui. « Dès la création de l’EFACAP nous avons été confrontés à de sérieux obstacles. Les professeurs de l’EFACAP qui sont recrutés après leur participation dans des concours organisés par l’OMRH ont chacun un salaire différent », fait-il savoir. Le syndicaliste exige en ce sens de l’équité au niveau des salaires en raison du fait qu’ils ont les mêmes qualifications et niveaux d’expérience.

Plus loin, le responsable de REFERANS, a mentionné l’aide financière donnée par la communauté internationale à l’EFACAP en 2010. Selon lui, l’aide financière octroyée en 2010 a permis à l’EFACAP d’avoir un budget de fonctionnement. Mais depuis après 2010, l’État haïtien a promis de redonner à l’EFACAP son budget de travail. Une promesse que le ministère de l’Éducation nationale n’a pas pu jusqu’à présent honorer. Nos matériels et équipements, dit-il, ne sont plus fonctionnels. Par ailleurs, il demande à la société de les aider dans leur mouvement dans l’idée d’améliorer le système éducatif haïtien pour le bien de toute la population haïtienne.

Rappelons que l’EFACAP est une institution mise sur pied par le ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) en 2004, dans l’objectif de rendre effective la réforme Bernard. Les EFACAP sont constituées de deux entités : l’EFA (école fondamentale d’application) et le CAP (centre d’appui pédagogique).

Cluford Dubois

Comments

comments

scroll to top