Accueil » Actualité » La reconstruction du Palais national enfin en marche

La reconstruction du Palais national enfin en marche

19 avril 2017, 9:33 catégorie: Actualité3 750 vue(s) A+ / A-

Le Président de la République et le Premier ministre posant avec

les membres du groupe de travail et de réflexion sur la reconstruction du
bâtiment historique du Palais national.

 

Le président de la République, Jovenel Moïse, a procédé, le mercredi 19 avril, à la présentation suivie de l’installation du groupe de travail et de réflexion sur la reconstruction du Palais national. Composée de professionnels architectes, historiens et ingénieurs civils pour la plupart, cette commission aura à réfléchir et à faire des recommandations en vue de la reconstruction du bâtiment historique du Palais national.

Ce groupe de travail qui a un mandat de 90 jours, est, en effet, composé de : Clément Bélizaire, coordonnateur, Georges Michel, Daniel Elie, Patrick Durandis, Patrick Delatour, Sabine Malebranche et Yvan Pinchinat (membres). Il effectuera son travail de concert avec le ministère des Travaux publics, Transports et Communications (MTPTC) et l’Unité de Construction de Logements et de Bâtiments publics (UCLBP).

 Le groupe est chargé de coordonner les activités devant aboutir à la reconstruction du Palais national. Il a pour mission de retrouver et analyser le plan architectural de l’ingénieur Georges Baussan; d’élaborer la feuille de route pour la reconstruction du Palais national ; d’organiser le débat d’orientation et le concours pour définir le parti architectural pour la construction du Palais ; de définir le plan, le programme et d’élaborer les termes de référence de l’étude de la reconstruction du Palais et d’informer les citoyens, les médias, les organismes publics, la société civile, de toutes les activités entreprises dans le cadre de la reconstruction du Palais national.

Les président et vice-président de l’Assemblée nationale, respectivement Youri Latortue et Cholzer Chancy, le président du Conseil supérieur du Pouvoir judiciaire (CSPJ), Me Jules Cantave, les anciens chefs d’État, Me Boniface Alexandre, et M. Prosper Avril, ont pris part à la cérémonie.

Le président Jovenel Moïse qui était accompagné du Premier ministre, Jack Guy Lafontant, lors de l’installation du groupe, a rappelé la valeur historique, culturelle et symbolique du Palais national et le sens de sa reconstruction. Ce nouveau Palais national doit, selon lui, faire le lien entre l’histoire, la culture et l’avenir de la nation.

« En décidant de reconstruire le Palais national comme bien immobilier à valeur culturelle et historique de la République, mon administration veut offrir à la jeune génération l’opportunité de marquer de son empreinte l’histoire du pays et d’inscrire dans la pierre sa vision d’une Haïti nouvelle », a affirmé le président Jovenel Moïse qui a rappelé que, « conformément aux attentes de l’État, la reconstruction du bâtiment historique du Palais national doit permettre à l’executif d’avoir un cadre attrayant qui facilite son travail et à la nation d’avoir un bâtiment dont elle serait fière tant par son esthétique que par sa capacité d’accueillir dignement ses invités ».

Le chef de l’État a également fait éloge du Palais, sa représentation à travers les époques et a signalé le rapport existant entre la population et ce Palais. Il croit que le bâtiment historique du Palais national, également siège de la présidence de la République, effondré le 12 janvier 2010, est un symbole de communication visuelle entre le peuple et le pouvoir d’État.

« Le Palais a laissé le sentiment que quelque chose d’essentiel manque à l’âme de la ville, du pays. Il faut le dire, la population a développé une relation sentimentale avec le Palais. Comme on a pu le constater, les premières tentatives de démolition des ruines du Palais effondré après le tremblement de terre, ont entrainé des remous dans la population et mobilisé des foules venues de tous les quartiers de la capitale. Le style de notre Palais national a été admiré par les visiteurs d’Haïti et a été un modèle dans la construction des principaux palais du continent », a-t-il rappelé.

Prenant également la parole lors de la cérémonie, le coordonnateur du groupe, l’ingénieur Clément Bélizaire, a souligné l’ampleur du travail qui doit répondre à des critères de construction. Il a salué la compétence des membres du groupe de travail.

 Trois conditions essentielles devront être prises en compte dans la conduite des travaux de reconstruction du Palais, selon le président Jovenel Moïse .” Ces travaux doivent permettre aux citoyens, aux universitaires, aux experts, aux architectes et aux ingénieurs du pays et de la diaspora d’alimenter les réflexions afin d’avoir un Palais qui répond aux préoccupations architecturales et esthétiques de l’État ; dans le cadre de cette reconstruction, les experts doivent tirer toutes les leçons du séisme du 12 janvier et être vigilants afin de prendre en compte toutes les normes de sécurité en matière de construction et en dernier lieu l’architecture du Palais qui a fait rêver plusieurs générations” a fait remarquer le chef de l’Etat. Il est nécessaire de reconstruire les façades extérieures du Palais comme elles étaient auparavant. Mais à l’intérieur, il y a lieu d’avoir de nouveaux accommodements qui permettent de répondre aux besoins des organes et services de la présidence de la République tout en respectant les normes modernes de construction d’un bâtiment public.

 Jovenel Moïse qui a profité pour appeler à l’expertise de tous les techniciens haïtiens d’Haïti et de la diaspora, a annoncé la mise sur pied des comités d’initiative sur le réaménagement et la reconstruction des centres historiques de toutes les grandes villes de la République, prioritairement celui du Cap- Haitien.

 Jean Emmanuel Jacquet

Comments

comments

scroll to top