Accueil » Economie » Que rapporte le carnaval haïtien à l’économie de la République dominicaine ?

Que rapporte le carnaval haïtien à l’économie de la République dominicaine ?

07 février 2018, 9:52 catégorie: Economie22 283 vue(s) A+ / A-

Des images du carnaval haïtien.

 

L’histoire et l’avenir des relations entre Haïti et la République dominicaine étant intimement liés dans tous les domaines et les secteurs vitaux, dans n’importe quelle activité majeure ou dans n’importe quel événement important à réaliser en particulier dans la République des marrons, il y a lieu de rechercher les empreintes souvent invisibles des héritiers de Balaguer sur le tissu social, économique, politique, culturel et écologique haïtien. Cela dit, il en est de même dans l’histoire du carnaval comme dans celle de la musique haïtienne tel le compas.

Pendant que nous planifions religieusement l’organisation du carnaval national, on oublie souvent de regarder à côté de nous, les démarches intelligentes et proactives, les préparations et les prévisions en particulier des entrepreneurs dominicains et leurs associés haïtiens, pour pouvoir fournir le plus grand nombre de produits, de biens et des ingrédients indispensables à l’organisation du carnaval haïtien.

Voici un grand champ de recherche autour duquel les quelques rares universitaires et les chercheurs haïtiens qui observent et analysent les relations entre Haïti et la République dominicaine devraient se tourner.

Quels sont les produits et services des dominicains utilisés dans le carnaval haïtien ?

En dehors des commandes de tissus, de matériaux de construction, des produits alimentaires, des équipements de toutes sortes, des accessoires de décorations, des costumes, des masques, des compétences techniques que les entreprises haïtiennes vont commander de l’autre côté de la frontière, les profits viennent également dans les séjours que de nombreuses familles haïtiennes vont réaliser en République dominicaine, durant les trois jours gras.

Loin de fournir des chiffres sur les prix de base des produits par rapport aux demandes à la fois qualitatives et quantitatives, c’est une invitation que nous lançons aux techniciens de la douane et de la finance pour pouvoir comparer le niveau des importations des produits et des services de la République dominicaine vers Haïti, avant l’organisation de chaque carnaval national.

Ce travail d’enquête, de recherche et d’analyse pourrait aussi s’étendre au niveau de la migration sur la circulation et les objectifs de ces voyages des citoyens haïtiens et dominicains, des professionnels et des familles des deux côtés de la frontière durant cette même période.

Des étudiants en RD vont profiter pour visiter les parents en Haïti

Combien de familles haïtiennes qui vont envoyer un transfert en République dominicaine afin de permettre à leurs enfants de profiter de cette période pour retrouver la terre natale, si ces derniers n’étaient pas en vacances dans leurs établissements universitaires.

En dehors de l’augmentation des prix du visa dominicain, cela ne va pas certainement réduire les commandes haïtiennes pour ne pas dire la dépendance haïtienne de la République dominicaine, en se basant sur la loi de l’offre et de la demande.

Dans la construction des chars, les déguisements et les costumes, les services liés à la logistique et la sonorisation, entre autres, ce sont des milliers de dollars de marchandises qui sont importées de la République dominicaine.

Les commerçants haïtiens vont probablement renforcer les commandes de produits alimentaires sous toutes les formes et les saveurs, après les fêtes de fin d’année. Ils vont également s’approvisionner à partir des boites de conserve pour pouvoir desservir la grande foule qui va manger et continuer de consommer sans doute, des boissons et d’autres produits fabriqués et conditionnés exclusivement par les entreprises dominicaines pour le marché haïtien. Combien rapporte la saison du carnaval haïtien à l’économie de la République dominicaine ? Voilà une invitation que nous lançons aux économistes, aux statisticiens et aux fiscalistes, afin de répertorier l’ensemble des produits, des biens et des services utilisés par les créateurs, acteurs et opérateurs haïtiens qui nous viennent de la partie est de l’île.

Dominique Domerçant

Comments

comments

scroll to top