Accueil » Société » Quand la politique décide de tout

Quand la politique décide de tout

13 septembre 2018, 10:16 catégorie: Société7 943 vue(s) A+ / A-

Certaines gens ne veulent pas faire de la politique et pourtant c’est à partir de la politique que toutes les décisions sont prises pour administrer la cité à laquelle ils appartiennent. Chaque citoyen a le devoir en ce sens, de jeter un regard lucide, sur ce que leurs gouvernants proposent comme projet, et plus encore veiller à leur exécution. Dans un contexte socio-économique et démographique très spécial, Jean-Henry Céant s’offre à court terme des programmes visant à réduire la cherté de la vie et le chômage.

Haïti, ces temps-ci, vit des conjonctures soci o – é conomique s et démographiques précaires. Face à cette situation, le Premier ministre pressenti Jean- Henry Céant, dans son document de déclaration de politique générale, propose que son gouvernement penche sur « la cherté de la vie et le chômage » tout en apportant des « correctifs » avant « de s’attaquer aux causes fondamentales ». On peut lire dans le document qu’il va mettre en place un ensemble de programmes ciblant la pauvreté extrême, par la baisse du coût de la vie et l’augmentation du pouvoir d’achat de la population.

Avec l’implication de certains partenaires publics et privés, dit le texte, ces programmes qui com­menceront dès les « premiers jours », concerneront trois sphères. La première est « le lancement des travaux à haute intensité de main d’oeuvre ». La deuxième constitue en « la définition, la négociation d’initiatives porteuses pour sup­porter la production, la commer­cialisation de produits alimen­taires de base tels que le maïs, le millet, le riz, le poids, l’huile, etc. ». La troisième consiste en « l’expérimentation des projets pi­lotes et d’assistance à des organisa­tions d’ouvriers et d’artisans : tels que les cordonniers, couturiers, etc. »

Plus loin, dans ce cadre d’apaisement social, il encourage le secteur privé à participer au fi­nancement des activités à caractère social. Il demande aussi bien l’aide de tous afin que l’argent puisse cir­culer en quantité dans les villes, les quartiers et les sections commu­nales pour des activités qui vont renforcer et réparer les liens so­ciaux. Ces activités mentionnées ci-dessus, dit-il, seront réalisées avec l’appui des différents ministères du secteur social afin d’aider les gens les plus vulnérables à générer des revenus et du coup, baisser le coût de la vie.

Si le Premier ministre nommé, Jean-Henry Céant, recevait l’aval du Parlement ce week-end, il au­rait pour mission de résoudre certains problèmes cruciaux que connait la communauté haïtienne. Est-ce qu’il aura les moyens de sa politique au regard des problèmes sociaux ? Seul le temps nous don­nera la réponse. Encore une fois, la politique va décider. Et le peuple n’aura qu’à suivre et à surveiller ce que disent et font leurs autorités.

Wisly Bernard Jean-Baptiste

Comments

comments

scroll to top